:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2010-06-11, 09:46
 

  Azzeddine.I    
: 5216
: Aug 2009
:
:
: Rabat
: 1,572 [+]
: ()
: 501
: Azzeddine.I is a glorious beacon of light Azzeddine.I is a glorious beacon of light Azzeddine.I is a glorious beacon of light Azzeddine.I is a glorious beacon of light Azzeddine.I is a glorious beacon of light Azzeddine.I is a glorious beacon of light
Prmonition 1





Deux heures du matin sonnrent, et Aziz ne cessait de se retourner dans son lit. Impossible de retrouver le sommeil. Il se releva, fit quelques pas dans le noir, sarrta tout coup et rebroussa chemin pour se retrouver assis sur le bord du lit, il ne veut pas venir ce sommeil ! que faire ? je ne vais tout de mme pas me mettre genoux et le supplier ! . il alluma sa veilleuse et resta immobile observer le sol, quel silence ! . Il promena son regard dans la chambreles mmes meubles, la mme laideur, la mme tristesse et la mme odeur, cest normal ! Comment avoir sommeil quand on a une tte pleine de mdiocrits ? .
Sa voix retentit et son cho revint des murs chargs de laideur, de monotonie et dinsomnies, dchirant ce silence compactun silence aux aguets. Il avait sur le cur un soupon dinquitude, une pression inexplicable : Aziz avait comme un poids immense sur la poitrine, et sa respiration venait de tirer lalarme . Il courut vers lautre chambre, la seule qui avait une fentre sur la rue, ouvrit les volets et tira une grande bouffe dair glac, et resta l plant contempler, dans le halo des rverbres, une pluie fine qui chancelait dans lair.

Impossible de prcipiter le temps, de dplacer les aiguilles qui avaient lair de rebrousser chemin.Son attention fut ranime par le miaulement dun chat affam qui rasait les murs pour conjurer laverse, devenue dense. Lenfance de Aziz surgit alors du sein de la nuit. Une nuit diffrente de celles de lenfance o il dormait comme un ange exalt par le ronronnement de son chat noir de blanc bigarr, qui partageait son lit. Cette enfance o ils se tenaient, lui et ses sept frres et surs dans une chambre troite et o ils ne dormaient quune fois gronds par leur patriarche. Alors un silence sacr sinstaurait permettant Aziz de dormir en paix. La nostalgie vint alors aiguiser ces instants dinsomnie et de tristesse.
Il eut envie de tlphoner ses frres et surs pour sentir une compagnie, a les inquiterait ! . Il dcida alors dattendre la matine mais la matine refusait de le soulager. Elle restait l pointe derrire le noir linceul de la nuit comme par timiditcomme par indulgence.

Il restait l scruter lasphalte et le pav dans la rue, dceler dans les tracs et les gicles de la pluie quelque message de lautre ctce monde cach qui ne parle quaux fous, aux insomniaques et parfois aux sages. A cet instant il fut tir de ses penses nbuleuses par un bruit strident qui arracha le silence du cur de la nuit. le tlphone ! Aziz courut avec des enjambes lourdes et paresseuses pour dcrocher lautre bout du fil
" Aziz ! notre mre est morte!"

A suivrex





Azzeddine.I

2011-02-11, 11:36   : ( 2 )
()


: 18041
: May 2010
:
:
:
: 791 [+]
: ()
: 198
:   has a spectacular aura about   has a spectacular aura about



: Prmonition 1

 




:


20:21   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd