:






  : > >


..

 
  : ( 1 )  
2009-12-20, 23:01
 
()

  bahafid90    
: 14523
: Dec 2009
:
:
:
: 2 [+]
: ()
: 10
: bahafid90
new1 Histoire de Oulad Jerrar tiznit





Les Oulad Jerrar sont issus dune tribu arabe Maqil. Leur introduction dans le Sud-ouest marocain date de lpoque dAli ben Yadder (vers 1250) un souverain berbre qui a fait appel ces arabes afin de rtablir son autorit sur les tribus berbres Guezoula qui jusqualors lui taient dissidentes. Cette masse tribale allait trs vite constituer un danger quasi permanent mme pour lautorit centrale, eu gard au nombre de rvoltes auxquelles les sultans devaient faire face1. En effet, au-del de leur puissance numrique, ces Arabes staient largement enrichis grce aux concessions (Iqtaa) des terres et au prlvement du droit de passage accords par les sultans mrinides moyennant une dme annuelle. Ahmed Khaneboubi souligne que trs souvent les raisons des expditions punitives contre les arabes Maqils furent conomiques compte tenu de leur contrle des principaux axes caravaniers notamment celui menant de Sijilmassa Fs o les activits conomiques furent interrompues cause des pillages 2. La tribu des Oulad Jerrar a pu se constituer des concessions au mme titre que lensemble des tribus arabes Maqil ce qui a certainement contribu sa richesse et faciliter sa domination sur lensemble des tribus voisines principalement berbres. Son installation dans la rgion de Tiznit est trs ancienne en juger par les nombreuses sources historiques.

En effet, plusieurs documents attestent de lanciennet de cette tribu et de son occupation de vastes territoires dans la rgion de Tiznit. Cependant, son territoire a t considrablement rduit suite sa perte dinfluence politique sur lensemble des tribus avoisinantes. Cette perte dautorit sest invitablement traduite par une perte territoriale notamment des zones riches en eau au demeurant la seule vraie richesse dans cette rgion aride.

Outre lactuel territoire de la tribu, les Oulad Jerrar occupaient les riches plateaux de la tribu voisine des Ahl Tazerwalt fief de la famille maraboutique du Saint patron Sidi Ahmad ou Moussa. Louvrage de Paul Pascon3 portant sur lhistoire sociale des Ahl Tazerrwalt met laccent sur un aspect qui nous parat fondamental pour la comprhension des hostilits quasi hrditaires entre les Oulad Jerrar et les Ahl Tazerwalt. Ltude de Pascon rvle que les Oulad Jerrar dtenaient la quasi-totalit des eaux et des terres irrigues dans le bassin de Toumanar, que les diffrents chefs politiques des Ahl Tazerwalt sempressaient de reconqurir afin de mettre fin la suprmatie des Jerrari dans cette zone. Au-del dun rachat massif des droits deau des Jerrari, il savre que la logique des chefs Tazerwalti tait de rtablir lautorit des Ahl Tazerwalt sur lensemble de son ancien territoire.

Cet pisode, relatant une reconqute territoriale, est la base des hostilits ayant oppos les deux tribus, et ce, jusqu la pacification franaise. Deux blocs politiques saffrontaient et mettaient feu et sang lensemble de la rgion. Dune part, les Oulad Jerrar constituaient un leff (alliance politique) prsid par les membres dun seul lignage (les Oulad Bourhim), de mme que du ct des Ahl Tazerwalt, seuls les hritiers de la famille maraboutique Sidi Ahmad (ou Moussa) exeraient le pouvoir politique et par consquent formaient une autre coalition.

Il ressort de cette opposition lignagre des similitudes entre les Oulad Bourhim, dune part et les membres de la famille maraboutique, dautre part. Chaque famille sest impose politiquement par la force, par llimination physique de lancien chef politique, le cheikh Bihi Ngudi, par les Oulad Bourhim, de la mme manire que les Oulad Hachem liminaient une autre branche familiale afin dexercer pleinement le pouvoir politique sur lensemble de la tribu des Ahl Tazerwalt. Dun ct lautre, lappropriation massive des eaux et des terres irrigues constituait une arme pour lgitimer leur pouvoir politique et conomique. Cette opposition entre les deux clans a conduit lassassinat du cad Ali dOulad Jerrar par Husayn Ou Hachem de Tazerwalt. Cet acte a certainement contribu stigmatiser la haine entre les chefs politiques de Tazerwalt et ceux dOulad Jerrar. Au-del de cette hostilit tribale, il convient de parler dune hostilit lignagre o deux grandes familles saffrontaient pour se positionner sur lchiquier politique au niveau rgional. Pour lune comme pour lautre, la prennit de lexercice du pouvoir nest possible sans linstitution dune clientle quil faut constamment fidliser.

Incontestablement, le personnage qui a le plus faonn le pouvoir politique dans les Oulad Jerrar est le cad Ayad. Ce dernier est arriv en scne aprs lassassinat de son cousin le cad Abdeslam par les partisans dEl Hibba en 19134, et durant tout son mandat il a su imposer lautorit de sa famille en saccaparant des proprits deau et de terrains, non seulement dans loasis de Talant mais aussi dans dautres sguias (le terme sguia est entendu ici dans son acceptation locale savoir lespace irrigu)5 des Oulad Jerrar notamment celle de Reggada o il disposait de la totalit des eaux6, ce qui a fait de lui un personnage incontournable lintrieur de sa tribu mais aussi dans les autres formations tribales. À dfaut dexercer une relle autorit politique sur une partie des tribus de la rgion de Tiznit, la prsence du cad Ayad se limitait lexercice dun mandat de juge notamment Ouijjan ou encore dans certaines fractions de la tribu dAt Briim, ce qui a certainement particip renforcer son image dhomme politique lintrieur et lextrieur de sa tribu. Cette forme de domination culturelle confre par le titre de juge se substitue donc aux formes de dominations classiques savoir par lconomique et par le politique. Pierre Bourdieu a dailleurs bien expliqu la dualit qui existe entre la violence physique ou conomique et la violence symbolique en soulignant que :
Le don, la gnrosit, la distribution ostentatoire dont la limite est le potlatch sont des oprations dalchimie sociale qui sobservent toutes les fois que laction directe de violence ouverte, physique ou conomique, est ngativement sanctionne et qui tendent assurer la transmutation du capital conomique en capital symbolique. Le gaspillage dargent, dnergie, de temps, dingniosit, est le principe mme de lefficacit de lalchimie sociale par laquelle la relation intresse se transmue en relation dsintresse, gratuite, la domination franche en domination mconnue et reconnue, cest--dire en autorit lgitime 7.

2 :Ahmed Khaneboubi, Les premiers sultans Mrinides 1269-1331 : histoire politique et sociale, Paris, LHarmattan, 1987, p. 76.

3: Paul Pascon et al, La maison dIligh et lhistoire sociale du Tazerwalt, Rabat, SMER, 1984.

4 :Aujourdhui, on nhsite pas dire que cest le cad Ayad qui a commandit cet assassinat afin de prendre le pouvoir sur les Oulad Jerrar.

5: La sguia dsigne la fois le rseau dirrigation (le point deau et les canaux de distribution) et lespace irrigu (loasis).

6: Cf. Toufik Ftata, Leau et les groupes sociaux dans la rgion de Tiznit (Sud-ouest marocain) : une approche ethno-cologique du dveloppement en milieu aride, Doctorat dEthnologie, Paris V - La Sorbonne, 1996.

7: Pierre Bourdieu, Les modes de domination , Actes de la recherche en sciences sociales, 1976, 2-3, pp. 128-129.

Source : Toufik Ftata, Structures politiques et irrigation dans le Maroc prcolonial et colonial , Socio-Anthropologie, N17-18, Religions et modernits, 2006.







2009-12-20, 23:03   : ( 2 )
()


: 14523
: Dec 2009
:
:
:
: 2 [+]
: ()
: 10
: bahafid90


bahafid90

: Histoire de Oulad Jerrar tiznit

iwa ach ban likom
 
2010-01-27, 00:51   : ( 3 )
()

  sawt-lhouriya

: 14596
: Dec 2009
:
:
:
: 111 [+]
: ()
: 30
: sawt-lhouriya


sawt-lhouriya

: Histoire de Oulad Jerrar tiznit



 

« | »


:


21:44   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd