:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2012-02-18, 15:16
  houmidi59
 

  houmidi59    
: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute
a9 intrigue policire : la recherche d'un ami





A la recherche d'un ami : pisode I








Cela fait un sacr bout de temps que je nai pas visit mon vieil ami Lakhdar .Aussi, jai dcid de profiter de la premire occasion offerte, savoir mon cong annuel, pour frapper sa porte .Bien entendu, ce nest pas la porte ct, puisque pour y arriver, il faut parcourir au moins quatre cents kilomtres. Alors, pour une fois, jai pris le train du soir au lieu de ma voiture.
Le voyage sest bien droul et je suis arriv la ville de Tanger alors que le soleil sapprtait lancer ses premiers rayons de soleil. La premire chose que jai du faire : prendre une tasse de caf et dvorer quelques brioches dans un caf quelques pas de la gare. Lendroit tait presque vide part un couple de sexagnaires, une maman tenant un bb entre ses bras et un officier militaire. Je me suis assis au coin bien lcart des autres consommateurs pour admirer le paysage matinale.Voyez-vous, il ny a pas plus beau que de voir une ville renaitre aprs une nuit douce et calme. Aussitt, vous verrez dfiler des hommes dans la rue soit pour aller au travail ou tout simplement se diriger vers la premire picerie ouverte pour acheter du lait frais et du pain pour le petit djeuner .Puis, vous entendrez le grincement des volets qui souvrent l et l et des ttes se pencher et lancer la cantonade :
_ Brahim, sers-moi un verre de th
Ou
_ Bonjour Kamal ! Attends-moi, je descends tout de suite
Bref , un langage simple que nous avons lhabitude dentendre chaque matin ,sans pourtant lui donner une importance.
Mais dans mon cas , moi qui navait rien faire , jai bien trouv un rel plaisir suivre ces gens combien innocents travers leurs mouvements, tout en notant chacune de leurs actions .Du coup , je me suis mis sourire et je me suis dit comme a : mon cher Abdou , il y a srement quelquun qui te guette toi aussi quand tu sors chaque jour de chez toi pour aller la boulangerie den face acheter ta flute habituelle. Mais ce qui ma fait marrer, je me suis rendu compte que je sortais en pyjama croyant passer inaperu vu que la rue tait presque dserte des passants. Ce qui est totalement faux .La preuve : un simple voyageur comme moi est toujours l pour scruter de son regard de touriste les allers et venues des gens. Jtais en pleine contemplation quand un bruit sec attira mon attention. Sur le coup, je me suis retourn pour voir de quoi il sagissait. Jai vu un petit garon vlo qui venait dtre renvers par une voiture .Cette dernire acclra fond et disparut dans une ruelle adjacente. La seule chose que jai pu noter tait sa couleur grise. Pour une fois, je nai pas pu retenir son numro dimmatriculation. La vrit, je suis dou pour a .Dailleurs, jai dans ma mmoire des centaines de numros que je pourrai rciter sans coup frir.
Ah, jai oubli de vous dire que je suis inspecteur de police et que jexerce ce mtier depuis une vingtaine danne .Certes, je ne suis pas aussi connu que Kojac .Dailleurs , je ne lui ressemble ni de prs ni de loin , en plus je ne suis pas chauve.
Pour vous dire que jai des cheveux un peu friss mais en abondance .Je mesure un mtre quatre vingt et pse autant que trois sac de farine de 25 kilos. Jaime porter des gabardines surtout de couleur beige , un chapeau circulaires et des lunettes. Comme a , je suis toujours sr de passer inaperu quand je me promne en ville.
Donc alert par mon instinct de policier, je me suis ru vers la victime qui tait tendue sur le sol .En sapprochant d elle , jai constat que lenfant saignait du nez et quil avait perdu connaissance. Du coup , jai tlphon au service des urgences ; puis, jai sorti ma carte professionnelle et je lai montre aux badauds qui se ruaient vers moi :
_ Sil vous plait, leur ai-je cri, loignez-vous, le garon risque de suffoquer.
Quelques instant aprs, une ambulance stoppa devant moi. Deux ambulanciers munis dun brancard, emportrent la petite victime aprs mavoir remerci chaleureusement .Bien entendu, jai not le nom et ladresse de lhpital o lenfant devrait tre admis. Sur ce, jai regard ma montre : il tait prs de neuf heures .Pas la peine dattendre .Il faut faire vite , sinon je risque darriver devant une maison inhabite.
Jai hl un taxi qui passait justement devant moi .Je suis mont tout en lui disant :
_ Sil vous plait, le quartier de la renaissance.
Puis : Boulevard Abdelkhalek Torres, btiment C.
Le conducteur dmarra en trombe .Au milieu du chemin, je me suis rendu compte que je navais pas pay ma consommation ; en revanche, jai oubli mon journal et mon chapeau sur la table. Quoiquil en soit , je reviendrais srement sur les lieux , ne serait-ce que pour reprendre le train. Ainsi, je payerai ma consommation et reprendrai mes biens.
Quelques minutes aprs, le taxi sarrta devant un immeuble qui se rappelait de la seconde guerre mondiale. En y entrant, jai senti des odeurs indescriptibles .Jai quand mme russi identifier certaines .Dabord, a sentait de la soupe fade, du caca de chat et de la pisse des mmes.
Au fur et mesure que je montais les escaliers, dautres odeurs taquinaient mon nez sans pourtant me donner la nause ou me couper lapptit. Aussi au premier tage, par une porte entrouverte, jai senti une odeur domelette mle de lhuile dolive .Juste aprs, un arme de caf trs fort enveloppa tout mon adort, suivi dun got de pain qui sentait le roussi. Cela mincita enjamber les marches par quatre au lieu de deux .Ainsi au moins de temps quil ne vous en faut pour vous dbarbouiller, je suis arriv au sixime tage. Jai jou un certain temps de la sonnette dentre : dring, dring. Pas de rponse. Jai rejou sur un autre air un peu long mais qui rveillerait un sourd muet : driiiiing, driiiing.Toujours pas de rponse. Alors, jai plaqu mon oreille droite sur la porte pour dtecter un quelconque son provenant de lintrieur .La vrit, je navais rien entendu .On dirait que lappartement tait vide .Pas de doute l-dessus, mon ami tait dj sorti pour aller son travail. Donc, la seul recours possible : le rejoindre son bureau.
Jai descendu les escaliers en subissant les mmes odeurs et cette fois jai t bouscul par une horde de galopins qui taient srement en retard pour aller lcole. Jai laiss passer la tempte un certain moment, puis jai repris ma descente. Juste avant de sortir de limmeuble, jai remarqu un homme habill dun tablier bleu et qui tait entrain de balayer lentre .Je me suis approch de lui et tout en le saluant , je lui ai dit :
_ Sil vous plait o puis-je trouver monsieur Lakhdar ?
Sans sarrter de balayer, il me dit :
_ Sixime tage, appartement 5
_ Merci, je connais.
_ Mais, ai-je repris, il nest pas chez lui.
Il me toisa dun regard interrogateur avant de dire :
_ Et alors , mon bon monsieur, ce ne sont pas mes oignons !
_ Excusez-moi de vous dranger en plein balayage. Je voudrais juste savoir si mon ami habite toujours ici
_ Bien sr, tonitrue-t-il.Dailleurs, la nuit dernire, je lai vu en compagnie dune ravissante dame.
Et dajouter :
_ Ils sont sortis, mais je ne les ai pas vu rentrer.
Aprs un bref moment de silence durant lequel une couche de poussire se propageait dans lair , jai repris ma conversation avec le concierge :
_ Dites-moi ! Cette dame, vous la connaissez ?
Du coup, il arrta de manipuler le balai :
_ Mais de quoi je me mle, a-t-il vocifr. Moi, jai bien dautres chats fouetter pour moccuper de la vie prive des gens.
Je lai amadou par un sourire et un hochement de tte :
_ Daccord, nen parlons plus !
Mais , sil vous plait pourriez-vous mindiquer le chemin pour aller son lieu de travail ?
Il ne se lai pas fait dire deux fois :
_ En sortant, vous allez tout droit, puis vous tournez droite au deuxime feu rouge. Quand vous apercevrez un magnifique difice : cest le commissariat de police .Eh bien cest l o il travaille



A suivre




houmidi59








houmidi59 ; 2012-02-21 18:00
2012-02-18, 23:32   : ( 2 )


: 18006
: May 2010
:
:  female
: Agadir
: 24,580 [+]
: ()
: 10986
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: intrigue policire : la recherche d'un ami

Bonsoir cher collgue houmidi
Quelle joie de vous revoir ici!!!Je rserve ce coin....Je serai de retour pour le commentaire


"


; 2012-02-18 23:41
 
2012-02-21, 14:02   : ( 3 )
()

  rougegorge

: 14570
: Dec 2009
:
:  male
:
: 147 [+]
: ()
: 104
: rougegorge will become famous soon enough rougegorge will become famous soon enough


rougegorge

: intrigue policire : la recherche d'un ami

je ne savais pas que notre houmidi est un Derrick la faon marocaine. je commence me demander vraiment si on n'est pas entrain de dcouvrir un style houmidien qui rassemble le suspens, la fantaisie et l'humour. amicalement cher frre...0
 
2012-02-21, 17:36   : ( 4 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: intrigue policire : la recherche d'un ami

Bonsoir cher collgue houmidi
Quelle joie de vous revoir ici!!!Je rserve ce coin....Je serai de retour pour le commentaire






Pas de soucis se faire chre Fatima , votre place personne ne pourra la prendre......en tout cas , pas sans mon autorisation .Vous tes toujours la premire ; on peut dire dire que arrivez presque en mme temps que moi

Je suis fier d'avoir des amis aussi fidles que vous


PS : d'ici peu le second pisode de l'intrigue policire
houmidi59







 
2012-02-21, 17:42   : ( 5 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: intrigue policire : la recherche d'un ami

 rougegorge
je ne savais pas que notre houmidi est un Derrick la faon marocaine. je commence me demander vraiment si on n'est pas entrain de dcouvrir un style houmidien qui rassemble le suspens, la fantaisie et l'humour. amicalement cher frre...0




Ton ami Houmidi veut faire un petit essai : jouer le rle d'un inspecteur de police.0
Voyons comment va-t-il procder pour claircir les mystres de cette affaire


PS : entre nous , je ne sais toujours pas dans quel gupier je me suis fourr le nez



houmidi59







 




:


11:16   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd