:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2012-02-17, 15:55
  rougegorge
 
()

  rougegorge    
: 14570
: Dec 2009
:
:  male
:
: 147 [+]
: ()
: 104
: rougegorge will become famous soon enough rougegorge will become famous soon enough
c4 Sous le parasol





Ce dimanche l, il faisait trs chaud et le ciel tait bleu clair. Accompagne de ses deux enfants, elle avait quitt son modeste logement rural en direction de la plage. Elle ntait pas une femme obse comme la plupart des mres du village, cependant elle sentait souvent une fatigue imprvue au moment o elle faisait le mnage. Chose qui l obligeait arrter immdiatement les travaux quotidiens de sa maison en les reportant aux jours suivants.. Elle stait enfin dcide se reposer en allant l o il y avait du soleil, du sable, et des vagues.

Pendant que son petit garon g de six ans tait parti pour nager et jouer avec le sable mouill comme les autres enfants, sa fille tait reste tout prs afin de laider installer le parasol et lui faire un massage lhuile pour pouvoir bronzer. Elle avait tendu une longue serviette sur le sable brlant, et sans prter attention aux regards curieux qui suivaient ses gestes sallongea dessus pour sendormir sous leffet bienfaisant de la chaleur.

Elle ferma les yeux en coutant la belle symphonie des vagues venant du large et se laissa emporter par leur son mlodieux. Elle avait aim faire ce voyage dans le temps vers l o tait celui qui elle pensait sans arrt. Son cur battait trs fort. Elle sentait une agrable sensation lenvahir de la tte aux pieds. Elle souhaita quil soit aussi allong l, ct d elle en cet instant, en train de profiter de ce bain de soleil. Elle imaginait sa main douce passant sur ses cheveux longs. Son image flottait continuellement dans sa mmoire. Elle voyait ses yeux grands ouverts et brillants qui la regardaient calmement, dans le silence.

Soudain, elle entendit un appel. Ce ntait pas sa voix lui. Elle la connaissait trop bien. Elle attendit un petit moment avant de se lever. Ca ressemblait un cri ou un enfant qui pleurait. Du moins ctait ce quelle stait imagine. Elle se prcipita comme une folle, en courant vers l eau sale, regardant droite et gauche recherchant son fils parmi tous les garons de la plage. Elle jeta un coup dil droit devant elle vers lendroit ou les vagues venaient lcher le sable, pour le dcouvrir en train de pleurer en sautillant sur un seul pied. Elle sapprocha de lui afin de le rassurer et savoir ce qui stait pass. Il lui indiqua avec son doigt la plante de son pied gauche gonfle. Elle le prit dans ses bras puis se dirigea en courant toute vitesse vers le centre des urgences situ plus loin

A l'entre, le vieil homme qui surveillait la construction les informait que toute l'quipe mdicale, compose de : mdecin bnvole, infirmire assistante et une secouriste stagiaire, tait dj parti. Ils ont tous quitt parceque le temps tait tard.
Elle a lev son regard vers le haut pour voir le ciel se couvrir de grands nuages et que le mlange des couleurs de l'arc en ciel venait troubler l'homognit du bleu de tout heure. Elle a vu galement un disque rouge glisser tout doucement vers la surface de l'eau en abandonnant le cur du plafond infini. Elle a lanc un long soupir et avec force elle a serr contre sa poitrine son fils, qui tait toujours port dans ses bras, avant de retourner l o sa fille l'attendait.
Elle ne savait pas ce qui tait arriv son petit frre qui tait toute la journe et avant le crpuscule plein d nergie et de dynamisme. Elle a senti une grande peur quand elle a aperu sa mre de nouveau courir vers elle .Elle lui a ordonn de ramasser vite leurs affaires et de quitter les lieux avant de la rejoindre la sortie de la plage o elle allait chercher un taxi.
La voiture transportant les trois personnes a dj sillonn de nombreuses rues dans une nuit lgre qui commenait couvrir le haut de la ville avant de s'arrter finalement au coin d un btiment rcemment construit.
A droite de la grande porte de l immeuble, elle a lu le nom et le numro de l'tage d'un pdiatre. Elle n'a pas attendu que l ascenseur soit disponible. Elle a vite mont les escaliers menant au second tage o tait le cabinet du docteur X . Aprs avoir cout tous les dtails de l'incident que la maman du petit a racont avec inquitude et chagrin, le mdecin s' est mis examiner avec beaucoup de soin l'tat de sant du garon.
Le docteur x a rassur la mre en disant : sa temprature est normale et ce gonflement du bas du pied n'est rien d'autre q' une raction du corps suite la morsure du poisson . Il lui a prsent une ordonnance sur laquelle tait inscrit un comprim anti-douleur. Et il a insist qu'il ne devait pas quitter son lit, pour au moins deux jours , afin de pouvoir reprendre vite toutes ses forces.
La maman l'a remerci infiniment et avant de faire un pas vers l'extrieur du cabinet elle lui a avanc un billet de 30euro en lui souhaitant bonne soire
Une fois chez elle, elle tait morte de fatigue cependant elle navait pas pu fermer lil une seconde. Durant toute la nuit elle avait couru comme une folle vers le lit de son fils. De temps autre il lanait un cri bizarre. Elle crut au dbut qu'il faisait un cauchemar. Mais elle put constater par la suite que le pauvre enfant ressentait toujours une douleur intense qui partait de la plante du pied jusqu' la tte et ce malgr le calmant quil avait pris avant daller se coucher.

Le lendemain matin, elle tlphona au Dr X en lui dcrivant les symptmes de la veille. Il lui rpondit rapidement que ctait tout fait vident puisque le corps ne pouvait pas rpondre immdiatement aux mdicaments et qu'il il fallait du temps .En attendant le petit gamin navait d'autre choix que de rsister la douleur sans toutefois arrter le traitement.

La maman fut srieusement fche de cette rponse vague et qui paraissait absurde mme pour une personne qui avait t infirmire volontaire quelques temps auparavant dans une organisation humanitaire. Elle raccrocha donc non sans un certain mcontentement et une rage qui ne refltaient que langoisse naturelle de toute mre et le sentiment d'inutilit qu'elle pouvait ressentir devant la souffrance de son fils.

Non, elle comprit ce qu'elle aurait du faire la veille et ce qu'elle ferait jusqu ce que son enfant fut totalement guri.

Elle se fichait de ce calmant inutile puisque son fils ressentait toujours la mme douleur .Elle dcida de le bercer dornavant chaque soir pour l'endormir en lui racontant laventure de: la fourmi et le grain de bl.

Ctait difficile pour elle de capter lattention dun enfant de six ans et l'inciter suivre lhistoire de cette fourmi qui veux n importe quel prix faire monter ce grain de bl au sommet dune colline pour rejoindre son petit logement.

Mais avec la tendresse maternelle quelle possdait, la douceur et lamour quelle avait pour lui, son fils commena peu peu apprcier lhistoire et oublier sa douleur .Chaque soir il attendait impatiemment la suite de la passionnante aventure.

Durant peu prs une semaine ladorable mre ne regagnait son lit chaque soir qu'aprs lui avoir racont lpisode suivant et qu'il fut endormi comme un bb.

Le huitime soir elle fit semblant d'avoir oubli d'aller dans sa chambre vrifier si le mal et la douleur avaient disparu. Une fois sous sa couette elle constata que son fils avait enfin retrouv son sommeil habituel et n'avait plus aucun besoin de cette dose psychothrapeutique qu il avait reu les soirs prcdents. Elle dormit donc tranquille cette nuit-l.

Le lendemain matin, quand le rveil sonna, elle quitta sa chambre afin de se prparer une tasse de caf. Dans la cour elle croisa le petit garon en train de courir derrire leur unique animal domestique : un chat blanc neige. Elle s'approcha de lui pour marquer ses adorables petites joues d' un doux baiser tout en tant rassure que son fils eut enfin retrouv sa form
e et sa vitalit.




2012-02-17, 16:09   : ( 2 )
()

  rougegorge

: 14570
: Dec 2009
:
:  male
:
: 147 [+]
: ()
: 104
: rougegorge will become famous soon enough rougegorge will become famous soon enough


rougegorge

: Sous le parasol

je m'excuse ce n'est pas ce texte que j'ai voulu diter puisque il est dj sur le forum .cependant quand je suis revenu pour rectifier j'ai eu un message de l'administration qui me disait tu as dpass les 5 minutes.
ci dessous le texte que j'aimerai avoir la place de celui l.merci toute l'quipe.
.0



LES DEUX ROSES




Rouge et blanc. Deux couleurs quelles ont srement une signification trs particulire. mais pour lui ctait plus quun symbole de la puret et de lAmour ou de la sincrit et de la fidlit ou mme de la clairet et de la transparence. Ctait deux belles roses quil avait ramenes en rentrant chez lui dun voyage lt prcdent.

Au moment o il se promenait dans les rues de la ville quil a visite, il sest arrt pour quelques moments devant un jeune garon qui exposait sur un espace public une vingtaine de fleurs de genre diffrents. Fascin par une beaut magique et totalement naturelle, il sentait le magnifique parfum pntrer son nez pour envahir par la suite son corps et se disperser dans toutes ses veines. En ngociant leurs prix il a pu retourn avec deux jolies roses dans ses bras et un cur qui sautait de joie.

Une fois chez lui, il a dpos son sac de voyage et il sest prcipit chercher deux gros pots o il pourrait planter convenablement ces merveilleuses plantes. Il les a tout dabord rempli avec un mlange d argile et de sable et il a ajout un peu dengrais avant de finir par mettre au milieu de chacun et la profondeur les racines de chacune des deux roses.

Les jours passaient, les mois coulaient et les saisons se succdaient. Il les arrosait rgulirement avant le lever de soleil. Il assistait patiemment leur croissance. Il regardait sortir de la tige principale la tte dune prochaine fleur. Oh ! Que cest beau cet instant l, on dirait un nouveau tre qui va voir le jour parlait il soi mme en sentant un grand bonheur qui comblait son me.

Un matin nuageux quand le ciel tait totalement couvert de gris fonc, il sest rveill en sursautant et il se htait pour jeter un coup dil sur ses adorables plantes. La tige de la rose blanche tait toute sche. Les feuilles vertes ont chang vite leur couleur pour se teinter dun jaune mlang du marron. Les ptales ntaient plus dirigs vers le haut mais plutt inclins vers le bas. Comme si cette jolie rose avait honte de lui. Non ce ntait pas . Elle avait juste envie de quitter en silence le monde des vivants.

Il a laiss couler une unique larme sur sa joue gauche puis il se disait : ce nest pas grave puisque lAmour existe encore et pour toujours ! en faisant signe lautre rose qui lui souriait avec un rouge vif lui donnant de lnergie et de lespoir, choses indispensables pour entamer une autre journe dune vie normale.

rougegorge ; 2012-02-17 16:13
 




:


03:57   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd