:






  : > >


Forums de langue et littrature en franais

 
  : ( 1 )  
2012-02-03, 15:04
 

       
: 18006
: May 2010
:
:  female
: Agadir
: 24,580 [+]
: ()
: 10986
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute
c3 Cancer : 9 cas sur 10 sont lis l'environnement





Cancer : 9 cas sur 10 sont lis l'environnement

Le nombre de nouveaux cancers est en trs forte augmentation. Dans 90 95 % des cas le cancer est li des causes exognes, c'est--dire, l'environnement.




En 2011, 365 000 les nouveaux cas de cancers ont t enregistrs en France. Chez l'homme c'est surtout le cancer de la prostate qui a frapp (71 000 cas) chez la femme le cancer du sein a t le plus frquent (53 000 cas). Viennent ensuite chez l'homme, les cancers du poumon (27 500 cas) et du clon-rectum (21 500 cas) et chez la femme, les cancers du clon-rectum (19 000 cas) et du poumon (12 000 cas).
Dans l'Union Europenne, en 2008, le nombre de nouveaux cas de cancers a t estim environ 2,4 millions dont 1,3 million (54 %) d'hommes et 1,1 million (46 %) de femmes.
L'augmentation de l'incidence des cancers est observe partout dans le monde et le nombre de nouveaux cas de augmente de manire trs significative, notamment dans les pays en voie de dveloppement.

Cette augmentation du nombre de nouveaux cas de cancer en France et en Europe est bien sr lie en partie l'allongement de la dure de vie et un meilleur dpistage.
" Mais ces deux facteurs ne suffisent pas eux seuls expliquer cette volution ", viennent de conclure les chercheurs et des professionnels de sant runis Paris dans un Colloque international organis dans le cadre du plan cancer 2009-2013 par L'Anses ( Agence nationale de scurit sanitaire), l'INCa (Institut national du Cancer) et l'alliance Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la sant).

Invits dresser un tat des lieux des connaissances sur les liens entre expositions environnementales et cancers les participants ont ainsi constat qu'une altration gntique (cause endogne) n'est identifie que dans 5 10% des cas. Et que donc 90 95 % des cancers, sont lis des causes exognes, c'est--dire, l'environnement au sens large. L'environnement inclut les modes de vie (tabac, alcool, sdentarit, habitudes de consommation alimentaire, exposition solaire...) et les expositions des facteurs environnementaux naturels (radon...), aux agents chimiques, physiques et infectieux de l'environnement gnral et professionnel.
Prendre en compte l'effet cocktail et revoir l'approche dose/effet
Pour les chercheurs, " le rle de certains facteurs environnementaux comme l'amiante, l'arsenic, les missions de four coke, la fume de tabac ou encore les virus HPV est clairement tabli ".
En revanche, si " les effets cancrognes de nombreux autres agents chimiques et physiques sont aujourd'hui suspects ou possibles, la mise en vidence des risques ventuels encourus soulve des difficults mthodologiques : expositions de faibles doses difficiles quantifier, priodes de latence trs longues entre l'exposition et l'apparition de la maladie, etc... ". En outre l'valuation des risques lis des expositions combines plusieurs produits chimiques (effet cocktail) et des doses diffrentes, ne fait que commencer, et elle est malheureusement trs difficile raliser.
Les grandes tudes menes sur de larges effectifs de population depuis quelques dcennies fournissent des rponses sur certains facteurs environnementaux (expositions des radiations ionisantes durant l'enfance, travail de nuit, radon, etc.). Mais pour les chercheurs la progression de l'incidence des cancers les plus frquents (sein, prostate, colorectal...) reste en partie inexplique.
Il va donc leur falloir travailler avec des quipes pluridisciplinaires largies, trouver de nouvelles mthodes d'valuation des expositions, revoir compltement les doses journalires admissibles actuellement en vigueur, revoir la notion de dose/effet, mettre au point de nouveaux protocoles pour valuer les effets combins de diffrents produits, et des ges diffrents, trouver de nouveaux biomarqueurs...
Un travail considrable mais indispensable pour rduire l'incidence des cancers
.




"





:


16:13   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd