:






  : > > > > Linguistique


Linguistique

 
  : ( 1 )  
2011-12-12, 20:26
 

       
: 18006
: May 2010
:
:  female
: Agadir
: 24,580 [+]
: ()
: 10986
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute
c3 Les progressions thmatiques





LES PROGRESSIONS THEMATIQUES




Thme (ou topic) est utilis dans deux domaines distincts : pour rfrer un segment privilgi de la phrase quand celle-ci est apprhende lintrieur de la dynamique textuelle, ou pour caractriser lunit smantique dun texte.
- La phrase nest pas seulement une structure syntaxique, elle participe la progression dun texte. Elle rpartit informations connues et informations nouvelles en appuyant les secondes sur les premires. Une information nouvelle, une fois pose, devient connue et peut ainsi servir de nouveau point dappui. Dans une phrase on distingue ainsi le thme, ce dont on parle, llment connu, et le rhme ou le propos (linformation nouvelle), qui constitue lapport dinformation. Pour Mon patron ma donn une augmentation ; mais elle nest pas norme on peut considrer que dans la premire proposition mon patron est le thme et le reste le rhme. Mais une augmentation passe du statut de constituant du rhme celui de thme dans la phrase qui suit. On appelle progression thmatique ce phnomne qui a t thoris sous le nom de perspective fonctionnelle par lEcole de Prague, en particulier par Mathesius dans les annes1920 et Danes (1974).
- Le thme dun texte correspond ce quintuitivement on peut exprimer comme De quoi a parle ? . Quelle que soit sa longueur, un texte prsum cohrent doit construire une reprsentation et pouvoir tre rsum. Certains parlent de macrostructure smantique pour dsigner le thme dun texte apprhend dans son ensemble. Comme chaque groupe de phrases qui forme une unit smantique est associable un thme, un texte comporte des thmes de multiples niveaux, le dernier tant cens intgrer tous les autres. Cela fait partie de la comptence des sujets parlants que de pouvoir ainsi synthtiser un grand nombre dinformations dans une structure smantique unique.
Dterminer quel est le thme dun texte permet au cononciateur de linterprter, en surmontant ses ventuelles lacunes et en ne retenant, sil y a plusieurs sens possibles, que celui qui est compatible avec ce thme. Nanmoins, certains textes (littraires en particulier), dits poly-isotopiques peuvent systmatiquement dvelopper plusieurs thmes la fois.

Combettes (Bernard) distingue trois grandes possibilits de progressions:
1-La progression thme linaire:"Dans la progression linaire, le thme d'une phrase est "issu" du rhme (information nouvelle) de la phrase prcdente.

La queue magntique de la terre
La terre se trouve dans une vaste cavit magntique, la magntosphre. Cette cavit existe parce que le vent solaire rencontre sur son passage le champ magntique terrestre. La rsistance oppose par ce champ magntique dforme le vent solaire et tire les lignes de force du champ, qui occupent alors une rgion peu prs cylindrique de l'espace interplantaire, une sorte de gigantesque manche aire longue de plusieurs millions de kilomtres: la queue magntique terrestre.
Ce que nous savons de la queue magntique terrestre rsulte de longue recherches sur les aurores polaires qui illuminent sporadiquement le ciel des rgions des latitudes leves. L'origine de ces aurores avaient notamment intress des savants aussi illustres que Galile, Halley, Celsius et Franklin, mais il n'y a que 30 ans peine qu'on a rellement progress, avec l'avnement de l're spatiale, dans la comprhension de ce domaine...
Extrait de la Revue Pour la Science, mai 1986




2-La progression thme constant:"Plus frquente que la prcdente... La progression thme constant, qui conserve le mme point de dans toutes les phrases d'un passage peut videmment s'tendre sur des extraits assez longs.(...)
Ce type de progression est relativement frquent dans la narration; les phrases s'articulent, pourrait-on dire, autour d'un personnage et chaque rhme introduit des actions nouvelles"



Al-Ghazali, l'inspirateur.
Toute la vie d'Al-Ghazali parat sous-tendu par la volont de rendre la foi des musulmans sa puret et sa vigueur originelles. Et il s'efforce de le faire en relevant un un les dfis auxquels l'Islam est alors confront, en puisant mme dans ces dfis les forces ncessaires cette grande entreprises qu'il nommera "Restauration des sciences de la religion".
Il tire admirablement profit, cet effet, de toutes les ressources intellectuelles que lui offre le savoir accumul en son temps. Il commence par tudier exhaustivement -il y mettra dix ans - toutes les traditions intellectuelles tablies au cours de la priode prcdente, en les soumettant une critique systmatique, mais en reconnaissant chacune d'entre elles sa part de sagesse et de validit...
Amadou-Mahtar M'Bow. In le Courrier de l'UNESCO. Novembre 1986




3-La progression thme driv ou clat:Progression plus complexe que les prcdentes. Les thmes sont issus, drivs d'un "hyperthme" ou d'un "hyperrhme" qui peut se trouver au dbut du passage ou dans un passage prcdent. Ce type de progression thme clat (ou driv) est frquent dans les descriptions, les diverses parties de la ralits sont prises comme point de dpart de chaque phrase; les oeuvres de fiction peuvent fournir de nombreux exemples. Mais il est aussi bien reprsent dans les textes explicatifs ou argumentatifs dans lesquels, justement, il s'agit souvent de dvelopper diffrents points.

*


Galile et l'exprimentation.
Quelle ide Galile se faisait-il de la "mthode scientifique"? Comment a-t-il construit ses propres thories? Et, plus spcialement, dans quelle mesure a-t-il recouru l'exprimentation ?
Ces questions, chez les historiens des sciences, font l'objet de multiples et pres dbats. Selon les uns, Galile tait un exprimentateur habile; mieux encore, il mrite d'tre considr comme le vritable fondateur de "la mthode exprimentale" chre aux physiciens modernes. Selon les autres, il s'agit l d'un mythe. Galile, dclarent-ils, travaillait une poque o l'on ne disposait pas d'une instrumentation scientifique suffisamment prcise.
Aujourd'hui encore, ces deux camps s'affrontent. En ce qui concerne les travaux de Galile sur la chute des corps, par exemple, les discussions vont bon train. Les partisans d'un Galile-exprimentateur affirment qu'il a trouv ses ides en manipulant des boules et des plans inclins, anim par le constant souci de "dialoguer avec les faits"...
Pierre Thuillier. La recherche.1988




.





"


; 2011-12-12 20:34
2011-12-12, 20:26   : ( 2 )


: 18006
: May 2010
:
:  female
: Agadir
: 24,580 [+]
: ()
: 10986
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: Les progressions thÉmatiques

Remarques: 1- Il est rare qu'un texte ne prsente qu'un seul type de progression. Souvent dans un mme texte, l'auteur combine les trois types.
2- Les ruptures.
Il ne faut pas ngliger les cas de rupture thmatique, nombreux dans les textes. Toute progression thmatique est marque par des phnomnes de rupture. "Ceux-ci vont se produire lorsque le thme d'une phrase ne peut tre rattach au contexte prcdent, lorsqu'on ne peut dceler un enchanement linaire ou thme constant" crit Combettes. Il poursuit: "Un lment "nouveau" auquel on donne une valeur thmatique, peut fort bien tre introduit sans prsentatif, sans lien avec le contexte".
Etudier la progression d'un texte c'est aussi (et surtout) tenir compte des cas de rupture.
Bibliographie:
Dominique Maingueneau. Les termes cls de l'analyse du discours. Ed. du Seuil. Coll. Mmo.1996
Bernard Combettes in Pour une grammaire textuelle. La progression thmatique. paris,Duculot/Bruxelles, A. de Boeck, 1983
"

 




:


22:59   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd