:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2010-11-10, 21:35
  houmidi59
 

  houmidi59    
: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute
c4 Chronique : le bon et le mchant





C'est fou que les les gens oublient vite quand vous leur faites du bien ; mais ils se rappellent aussitt le mal caus par vous et ils ne cesseront de vous le rpter ....Je crois qu'ils en garderont pour vous une rancune jusqu' leur mort.
Comme quoi , l'tre humain a quelque part dans son fort intrieur une racine de mal qui peut jaillir tout moment de sa vie.
Je vais vous raconter une histoire avec un cousin que j'ai hberg un certain temps chez moi .En fin de compte , je suis devenu son pire ennemi
Il y avait plusieurs annes de cela.J'tais encore clibataire .En fait , je venais de dbuter dans l'enseignement.Pour ceux de ma gnration, en ces temps l , le salaire d'un instituteur ne dpassait pas 1500 dirhams.Cependant, on pouvait vivre son aise et mme faire quelques conomies pour acheter le mouton de l'Ad, passer ses vacances loin de la belle -mre , acheter une Renault quatre , ou tout simplement les garder "au chaud" ou au "frais" la banque dans l'attente de profiter d'une parcelle de terre pour en faire son logis.
Donc, j'habitais en ville dans un appartement que j'ai lou 300 dirhams le mois.Au dbut, j'ai men une vie de solitaire.Je mangeais et dormais seul et j'avais pour compagnon mon magntophone piles et mes romans policiers (le masque).
Des amis me rendaient visites des fois chez moi .On passait de bons moments discuter ;puis je leur servais du th ou du caf avec des biscuits .Quand , ils venaient aprs le coucher du soleil, ils avaient droit un dner que j'achetais chez le gargotier du coin .Bien entendu, mes amis le trouvaient (pas le restaurateur) succulent et je crois que c'est pour cela qu'ils me rendaient plusieurs fois visite par semaine
Une anne est passe comme cela .Je me suis rendu compte qu'il fallait changer de mode de vie.D'abord par trouver un colocataire digne de confiance; ensuite acheter un poste de tl en couleur ; puis penser faire moi mme la cuisine .Par chance, un collgue moi me suggra de venir s'installer chez lui et de partager le loyer en ne payant que la modique somme de deux cents dirhams .Il me proposa une chambre trs espace et bien claire avec deux vues: une sur l'avenue et l'autre sur la cour.Ainsi c'tait assez facile pour moi de me mettre au courant sur le champ...Non, je plaisante ! Donc, j'ai dmnag chez mon nouvel ami en emportant toutes mes affaires .Pour ne rien vous cacher , la demeure tait splendide et ravissante .Mon collgue l'avait bien quipe .On peut dire qu'il ne manquait de rien ....sauf peut-tre bien d'une pouse.
Un jour , je le lui ai dit .Il m'a rpondu qu'il avait beaucoup de crdits rgler et que la question du mariage ne serait pas envisageable avant une dizaine d'annes.Cela m'arrangeait bien , puisque moi aussi je tenais encore mon statut de clibat .Aussi, je n'avais quitt cette demeure qu'aprs cinq ans durant lesquels j'ai conomis beaucoup d'argent
Puis de nouveau j'ai lou un trois pices et je l'ai meubl .Il me restait assez d'argent pour penser au mariage .En effet, j'ai trouv la fille qui je devais remettre ma bague de fianailles tout en lui promettant qu'elle serait mes cts dans moins d'un an .
Jusque l, tout allait bien.Un jour, j'tais dans un caf entrain de siroter un th la menthe quand quelqu'un me tapota l'paule.C'tait mon cousin Abdelhafid .J'tais surpris et tonn de le voir dans ces lieux.Comme je le connaissais ,il habitait la campagne et encore des milliers de kilomtres de chez moi .
Aprs les salamalecs et les comment-vas-tu toi et la famille, je l'ai emmen chez moi.
La vrit mon cousin ne semblait pas tre dans son assiette .Quand je lui avais demand ce qu'il n'allait pas chez lui, il avait pleur comme un enfant .Aprs, il m'avait tout racont : sa msaventure avec son pre qui l'avait chass comme un chien .Le pauvre avait d quitter la demeure familiale aprs plusieurs disputes avec le paternel cause de la belle -mre qui s'tait installe aprs la mort de sa mre.
Mon cousin m'avait dit qu'il tait chaque fois insult et battu et enfin de compte on dcida de le jeter la rue.
Il ne savait ou aller .Alors, il s'est souvenu qu'il avait un cousin quelque part ( savoir moi) dans les environs de Taourirt .Alors, il vola le poste de radio de son pre et le vendit un brocanteur pour une bouche de pain ; mais cela tait suffisant pour payer le prix du voyage.
Il resta plusieurs mois chez moi log et nourri ; je lui donnais mme l'argent de poche pour aller au caf et des fois au cinma.
Il se servait de ma moto pour se dplacer en ville.Pourtant, un jour , il heurta un vieillard .Aussitt , il fut emmen au poste de police pour homicide volontaire; quant au sexagnaire , il fut conduit d'urgence l'hpital suite une fracture du bassin , et un nombre indfini d'corchures
Pour le faire relcher (mon cousin ,bien sr ) , j'ai
essay de trouver un arrangement l'amiable avec la famille de l'Anctre; un arrangement qui m'a valu le tiers de mes conomies.Bien entendu, arrivs la maison, je me suis explos de colre contre mon cousin .Ce dernier s'est content de baisser sa tte sans piper mot.J'ai aussi pris certaines mesures : la plus importante lui interdire de se servir de ma moto
Alors, les amis , le cousin a vite chang de comportements envers moi.Il se fchait la moindre des choses et quelques fois , il ne me parlait pas durant toute la journe.Il lui arrivait mme de se plaindre de moi aux autres .Comme , il tissait des mensonges sur mon compte, beaucoup de mes amis ont rompu avec moi .
Enfin de compte , j'tais devenu son pire ennemi et il le clamait haut tout le monde.
Il ne me restait plus qu' changer la serrure de la porte et me dbarrasser une fois pour touter de lui.En effet, un jour , il disparut sans laisser de traces
Plusieurs mois aprs , j'ai eu de ses nouvelles n venait de l'inculper pour escroquerie dans une autre ville ou habitait justement un de mes oncles
Je termine par cette citation sur la mchancet qui est la vertu de beaucoup de gens comme mon cousin

La mchancet est de tous les esprits le plus facile.Rien n'est si ais que d'apercevoir un ridicule ou un vice et de s'en moquer : il faut des qualits suprieures pour comprendre le gnie et la vertu



houmidi59







2010-11-11, 21:06   : ( 2 )


: 18693
: Jun 2010
:
:  female
: Agadir
: 3,826 [+]
: ()
: 912
:   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold   is a splendid one to behold



: Chronique : le bon et le mchant

bonsoir mon beau pre merci pour cette comparaison entre le mchant et le bon qui nous indique les diffrentes comportement des deux caractres que bien sur sont l'un contre l'autre.A partir de ton exprience avec ton cousin j'ai remarqu que tu as vraiment fait du bien mais malheureusement les gens comme tu as dis,oublient rapidement du bien que tu as fais mais ils ont toujours cette habitude de se rappeler du mal que tu as fait c'est vraiment dommage
merci papa houmidi pour votre partage
mes salutation et bonne nuit
 
2010-11-11, 21:39   : ( 3 )


: 19594
: Jul 2010
:
:
:
: 15,969 [+]
: ()
: 14236
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: Chronique : le bon et le mchant

.
merci







 
2010-11-18, 21:18   : ( 4 )


: 18006
: May 2010
:
:  female
: Agadir
: 24,580 [+]
: ()
: 10986
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: Chronique : le bon et le mchant

La plupart du temps, nous sommes dus par les gens que nous avons aids, ils en profitent et ils se servent de nous ou soient malhonntes notre gard
C'est le cas que vous avez vcu cher houmidi
Je perois que votre cousin ne voyait pas en vos gestes de la bont et mais pour lui c'tait votre devoir en vers lui;c'est ce qui explique son comportement aprs que vous l'avez priv de moto


Malgr beaucoup de cas d'ingratitude dont on est toujours victime ,
nous avons tous besoin de la bont, nous la diffusons et nous la recevons de diffrentes manires, par la douceur des mots, la caresse d'un regard, l'indulgence vers autrui, l'attention aux autres, la chaleur d'un rconfort, la comprhension d'une situation, par la tendresse d'un geste


pour le partage

Mes salutations les plus chaleureuses

.





"

 
2010-11-19, 16:02   : ( 5 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: Chronique : le bon et le mchant

La plupart du temps, nous sommes dus par les gens que nous avons aids, ils en profitent et ils se servent de nous ou soient malhonntes notre gard
C'est le cas que vous avez vcu cher houmidi
Je perois que votre cousin ne voyait pas en vos gestes de la bont et mais pour lui c'tait votre devoir en vers lui;c'est ce qui explique son comportement aprs que vous l'avez priv de moto


Malgr beaucoup de cas d'ingratitude dont on est toujours victime ,
nous avons tous besoin de la bont, nous la diffusons et nous la recevons de diffrentes manires, par la douceur des mots, la caresse d'un regard, l'indulgence vers autrui, l'attention aux autres, la chaleur d'un rconfort, la comprhension d'une situation, par la tendresse d'un geste


pour le partage

Mes salutations les plus chaleureuses

.









Comme mon cousin , il y en a beaucoup dans notre socit ; on les appelle tout simplement : les hommes ingrats
A la moindre "indlicatesse" de votre part , vous deviendrez pour eux une personne avare , insolente , menteuse...une personne pleine de dfauts et sans aucun grain d'humanit
Je crois que cette race est la plus dangereuse: les ingrats
Dieu merci j'ai toujours t reconnaissant envers mon Crateur et envers mes semblables
Bien entendu , ils arrivent certains de me faire du tort ce qui me met en colre pour un moment ; mais sitt ,j'oublie l'incident et je pardonne au fautif
Merci pour le passage et bonne soire

houmidi59







 




:


04:02   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd