:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2010-10-23, 22:43
  houmidi59
 

  houmidi59    
: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute
rawai3 Conte : la bcheronne et la biche





Episode : 1

Il tait une fois un bcheron qui habitait dans une cabane isole l'ore d'une fort. Il avait trois enfants: deux garons et une fille. Malheureusement, il n'avait pas de femme. Celle-ci tait morte juste aprs la naissance du troisime enfant. Aussi, c'tait lui qui s'occupait de tout dans la maison. Dailleurs le plus grand de ses enfants ne dpassait pas dix ans. Donc, chaque matin, il se levait de bonne heure. Dabord, il faisait chauffer de l'eau dans une grande marmite ; puis, il en prenait une quantit pour prparer du caf. Aprs avoir pris son petit djeuner, il sortait de la maison sur la pointe des pieds pour ne pas rveiller les enfants
Muni de sa hache et de sa sacoche, il se dirigeait vers la fort. Arriv sur les lieux, il commenait abattre l'un des arbres .Il choisissait toujours le plus grand. Ensuite, il le dcoupait en morceau et mettait le tout dans sa sacoche .Aprs quoi, il prenait la direction du village. L-bas, il vendait le contenu de sa sacoche .Certes, il ne gagnait pas beaucoup d'argent, mais c'tait assez suffisant pour lui d'acheter de quoi manger, et boire. Il lui arrivait d'acheter des habits pour ses enfants et mme dconomiser quelques dirhams.
Quand, il rentrait chez lui, ses enfants venaient juste de se rveiller. Alors, il les embrassait tendrement comme l'aurait fait leur mre. Ensuite, il leur versait chacun un peu d'eau pour faire sa toilette. Aussitt, il s'occupait du djeuner .Quant ses enfants, aprs avoir bu leur caf, ils sortaient aux alentours pour jouer .Ils n'avaient rien faire. Pour l'cole, ils n'y allaient pas .Dailleurs, l'cole tait des kilomtres de chez eux.
C'tait comme a la vie du bcheron et ses trois enfants..Ils taient tous heureux et assez satisfaits de leur situation. Des annes s'taient coules, paisibles, mais surtout monotones. Ainsi, les enfants grandissaient, mais le pre vieillissait. Bientt, il se dplaait pniblement .A la fin, il tomba malade et ne put se relever de son lit.C'tait ses enfants de s'occuper de lui. Sa fille Nacira qui tait devenue presque une femme, prparait de quoi manger pour ses frres et son pre. Les deux garons, Khalil et Jaber devaient aller la place de leur pre pour couper du bois, ensuite aller le vendre au village. Malheureusement, aucun des deux enfants n'avait coup de bois ; dailleurs, ils n'avaient pas la force et le courage pour faire ce travail fatiguant.
Que faire donc, sinon aller au village pour essayer de trouver du travail .
Un jour Jaber dit son frre :
_"comme tu vois notre pre est invalide ; pour ce qui est des provisions, elles sont sur le point de s'puiser .Il faut que l'un de nous aille au village pour rapporter un peu d'argent

Son frre l'interrompit:
_ Et comment penses-tu avoir cet argent? Tu sais bien que ni toi ni moi ne savons rien faire

_ Justement rtorqua l'ain, on se dbrouillera
Et d'ajouter:
_ et puis , je pourrai travailler comme porteur .Comme tu vois , je suis assez costaud et fort

_ C'est a ironisa Khalil, , cette force dont tu te vantes ne t'a pas servi , ne serait-ce que pour couper du bois ?
_ Mais, je ne suis pas un bcheron , moi, rouspta ce dernier
_ Oui, conclut le benjamin, je suis d'accord avec toi; mais une condition: je vais t'accompagner au village


A suivre



houmidi59







2010-10-24, 22:15   : ( 2 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: Conte : la bcheronne et la biche

La bcheronne et la biche : pisode 2



Le lendemain matin de bonne heure, Jaber et Khalil prirent la route vers le village. Aprs quelques heures de marche, ils sarrtrent pour se reposer et reprendre leur souffle. Sous un arbre, ils se partagrent le morceau de pain que leur sur leur avait mis dans le sac. Un silence rgna interrompu par le gazouillement des oiseaux .
Jaber regarda vers le ciel et dit son frre : _" Tu crois quon trouvera du travail au village?
_ Je ne sais pas rpondit ce dernier ."
Et dajouter :
_ je ferai nimporte quoi pour aider notre pre
.
Jaber consentit :
_"tu as raison frangin.

Puis :
_ reprenons la route pour arriver temps
."
Ainsi, les deux frres reprirent leur chemin.
Dans la cabane, Nacira tait au chevet de pre. Ce dernier paraissait blme .De temps en temps, il ouvrait pniblement ses yeux, puis les fermait .Ses mains tremblaient .Soudain, dun signe de sa main, il montra la carafe deau .Nacira accourut aussitt vers la carafe pour donner boire son pre. Celui-ci secoua sa tte et dit dune voix presque audible :
_" Approche toi de moi ma fille.

Il la regarda et des gouttes de larmes coulrent de ses yeux.
_ Je sens que cest la fin ..
_ Non, non, pre elle, ne me laisse pas seule .......
Le bcheron la regarda, sourit puis sa main ne trembla plus et ses yeux se refermrent pour toujours.
Nacira avait tellement pleur que ses yeux taient devenus rouges
Puis, elle constata quil tait midi .Elle sortit de la cabane et monta sur une petite colline pour guetter larrive de ses frres

**********

Enfin, Jaber et son frre arrivrent au village. Il y avait beaucoup de gens .Ce qui montrait que ctait le jour du souk.
_" Cela tombe bien, dit Khalil, quelquun aura srement besoin de nous pour porter ses affaires
_ Tu as raison, lui dit Jaber
Aussitt, il lui proposa que chacun prendrait une direction pour multiplier les chances dtre embauch
Ainsi, Jaber se dirigea vers lentre du march ; tandis que son frre prit la direction de lcurie rserve la vente du btail

A suivre








houmidi59







 
2010-10-24, 22:48   : ( 3 )


: 19594
: Jul 2010
:
:
:
: 15,969 [+]
: ()
: 14236
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: Conte : la bcheronne et la biche









 
2010-10-25, 16:00   : ( 4 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: Conte : la bcheronne et la biche

Merci Oum Taha ; comme toujours vous tes sublime


Le bcheron (3me pisode)


Khalil entra dans une grande curie .Il y avait beaucoup de moutons, de chvres, d'agneaux et de brebis.
Soudain, un des vendeurs s'approcha de lui :
_" N'es-tu pas le fils d'Abderrahmane le bcheron ?
_ Oui, rpondit celui-ci avec hsitation.
Puis :
_ Vous connaissez mon pre ?

_ C'est un vieil ami moi ; nous sommes lui et moi comme des frres.
_ Dis-moi, ou es ton pre ?Cela fait presqu'un mois que je ne l'ai pas vu au village.Est-il malade?"
Khalil baissa sa tte et dit :
_" oui, monsieur et il est mme trs souffrant!
Aprs une brve hsitation, il ajouta :
_" mon frre et moi avons dcid de chercher du travail au village....
_ Braves enfants, le complimenta le vieil ami du bcheron .Je vais vous aider tous les deux .Toi et ton frre vous allez vous occuper de mon btail.
_ Mais, acceptes-tu de vivre comme un nomade ? Car vois-tu, bientt, je vais emmener mon troupeau vers d'autres rgions moins froides que celle-ci .Si ton frre accepte, je vous emmnerai tous les deux avec moi. Comme a, vous m'aiderez."
Khalil semblait content, mais il crut bon d'ajouter :
_ il y a aussi ma sur qui est reste la cabane avec mon pre
Le vieil homme sourit :
_ bien sr qu'elle nous accompagnera dans notre voyage
_ Et pour mon pre, ajouta Khalil
_ Lui, aussi conclut-il."
Puis, il sortit de sa poche un billet de 20 dirhams qu'il donna son interlocuteur :
_" Va acheter de quoi manger et boire ainsi que des vtements .Dans trois jours, je vous attendrai cet endroit .Soyez l avant 8 heures du matin.
_ Merci monsieur, s'exclama Khalil .Je vais annoncer la nouvelle mon frre .D'ailleurs, il est srement entrain de me chercher."

A suivre

houmidi59







 
2010-10-26, 22:31   : ( 5 )

  houmidi59

: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute


houmidi59

: Conte : la bcheronne et la biche


La bcheronne et la biche: pisode 4



En effet ,Jaber arriva au village et se dirigea directement vers le souk. Soudain, deux gendarmes sapprochrent de lui .Ils taient accompagns dun homme qui montra du doigt Jaber et dit :
_" cest lui qui a pris le sac!

Lun des gendarmes attrapa le jeune homme par lpaule :
_ Tu vas nous dire ou tu as cach le sac

_ Mais, monsieur rpondit ce dernier je ne suis quun porteur .Mais je peux vous emmener ou jai port le sac
_ Alors, on te suit .Mais, attention, pas de faux pas on ta lil
Les deux gendarmes et Jaber arrivrent la cabane isole. Il ny avait personne .Lun des gendarmes entra dans la demeure. Celle-ci semblait dserte et inhabite depuis pas mal de temps
_" Maismais bgaya Jaber, jtais l, il y a peine une heure .Un homme barbu y habitait encore
_ Oui, dit le second gendarme, il sest srement enfui en nous voyant arriver
_Cest cela reprit Jaber



_parfait, puisque cest ton ami
tu vas nous emmener vers lui

_Mais, je vous lai dj dit ; je ne suis quun porteur et je ne connais personne."
On conduisit Jaber menottes aux poignets au poste de la gendarmerie .A une centaine de mtres de lui, Khalil entamait ses recherches .Il fit tout le tour du souk : aucune trace de son frre. En fin de compte, lun des habitants a du reconnaitre le frre recherch. Justement, dit-il, je lai vu porter un gros sac en compagnie dun vieillard.
Voil une bonne nouvelle : mon frangin a quand mme trouv du travail
Aussi, Khalil prit la direction du retour tout en tant persuad que Jaber serait srement auprs de sa sur entrain de lattendre.
Et comme je le connais,pensa-t-il, il na pas manqu dacheter des provisions et des mdicaments pour notre pre
Aprs deux heures de marche, il reconnut de loin la silhouette de sa sur .Aussitt son cur se mit battre la chamade .Il sentait comme un pressentiment dun malheur arriv .Toutefois, il ne voulait pas y croire. Alors, il courut toute jambe vers sa sur .Il allait la questionner au sujet du pre quand celle sagrippa son cou en pleurant
_Quoi, dit il, pre est
_Oui, sanglota-t-elle .De grosses larmes coulrent le long de ses yeux enfls
Khalil entra rapidement dans la cabane .Il sapprocha du mort et le baisa plusieurs reprises sur le front puis dit :
_je suis arriv un peu en retard .Cest ma faute ,pre pas celle de Jaber ; excuse-moi, je naurais jamais d te laisser seul

Une seconde fois, il lembrassa nouveau
Aprs quoi, il se mit en devoir de lenterrer comme le veut le rituel de lislam
Nacira avait assist lenterrement en silence .Cette fois, elle ne pleurait plus .Elle avait lu quelques versets et formul des prires pour son dfunt pre
Soudain, elle se retourna vers son frre : _Ou est Jaber ? Il nest pas avec toi
_Non, dit il, je croyais quil mavait devanc
Puis :
_je vais aller le chercher

Aussitt sa sur lattrapa par lpaule :
_ sil te plait frre ne me laisse pas seule ; bientt, il va faire nuit et jai peur

_Tu as raison avoua-t-il, dailleurs Jaber comme je le connais il se dbrouille bien
Srement, il va passer la nuit au village
Ce ntait pas vrai et Khalil le savait ; mais il voulait assurer sa sur que tout allait bien. En vrit, il tait persuad que quelque chose serait arriv son frre. Demain, je ferai un saut au village et je saurai tout, finit il par se dire
Puis sa sur :
_ Allez, surette, on rentre la maison
."
Il tait environs huit heures du soir, quand Khalil raconta sa sur sa rencontre avec le marchand de btail et le projet de laccompagner vers dautres rgions .Nacira sourit timidement avant de dire : _jespre que tu as accept
_Bien sr, dit-il
Il se retourna vers la place jadis occupe par le bcheron et ajouta :
_javais lintention demmener notre pre avec nous, mais le destin a agi autrement

Que Dieu le comble de sa misricorde conclut-il
Sur ce, il dit bonne nuit sa sur, avant daller sallonger dans un coin de la pice
Nacira teignit la lampe ptrole et se coucha son tour.

A suivre



houmidi59







 




:


11:34   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd