:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2010-08-13, 17:31
  houmidi59
 

  houmidi59    
: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute
rawai3 Souvenirs de notre quipe de foot-ball





Nous avions une quipe de foot-ball assez extraordinaire.Je me souviens qu'aucun de nous n'avait de survtement de sport , et rare ceux qui avaient des souliers.
Nous avions peu prs le mme ge ; le plus grand de nous ne dpassait pas quinze ans . Notre entraineur lui, avait au moins dix ans de plus que notre cadet .C'tait un individu qui mentait comme il respirait .Il ne cessait de nous raconter ses prouesses : ses bagarres au cinma , ses aventures avec les filles , et ses exploits de foot-ball .Nous l'coutions assez souvent avec avec intrt et admiration. Moi mme , je me demandais comment tissait-il ses histoire sans s'interrompre .









Au fait, il n'tait entraineur que par le nom.Nous tions libres de nous dgourdir les jambes sur des botes de conserve avant le match.
Toujours au dernier moment, notre chef "concluait" des matchs avec d'autres quipes venues d'autres quartiers .Il tait toujours oblig d'aller notre recherche.Il finit par trouver les uns chez eux , les autres parpills partout dans une "halka" de la vieille ville , prs des chemins de fer, au creux de l'oued ou mme au cinma (Vox).
Bien entendu, il ne cessait de rler tout en ponctuant ses gestes par des avertissements et des expulsions aux personnes introuvables.
Il lui tait mme arriv de ne trouver aucun de nous , alors l, il tait fou de rage.
A vrai dire , quelques fois, on se dplaait de notre propre initiative pour jouer dans d'autres quartiers .On revenait toujourd vainqueurs , mais notre entraineur ne l'entendait pas de cette oreille .Pour lui, part les rencontres organises par lui , ce n'tait que de la rigolade et rien du tout .Aussi, regrettait-il les matchs (reports la saint-glinglin)que nous aurions d jouer et mme y gagner quelques sous.
Au fait, le vainqueur de chaque rencontre gagnait une petite somme d'argent .Ce gain suffisait peine pour acheter une bouteille de limonade qu'on trinquait ensemble.
je me souviens que chaque joueur misait dix centimes avant chaque jeu ;et mme on avait doubl la mise dans certaines rencontres , ce qui tait un risque courir pour les deux quipes .
A la bonne franquette les amis , cela finissait toujours par une vritables bataille (coups de points, de btons , de cailloux ....etc)mene par les vaincus .
Il nous tait arriv des situations de ce genre .
Comme je l'avais dit , parfois on jouait dans d'autres quartiers , et bien entendu, on gagnait les matchs .Les perdants ne nous laissaient jamais quitter leurs territoires sans nous "arroser" de pierres et mme nous dpouiller de nos biens .
Pourtant, nous nous battions comme des lions , prts dfendre notre prestige et notre gloire .D'ailleurs aprs cela , nous nous tions faits accompagns par quelques gars robustes de notre quartier .Ils avaient toujours droit la moiti de notre gain.
Je ne vous avais pas parl de notre entraineur :lui tait du genre froussard .Quand il sentait le roussi , il prenait la poudre d'escampette en plein match avec notre enjeu .Nanmoins, cela ne l'empchait pas d'tre pris quelques fois dans le gupier .Le pauvre ! pas la peine de vous dire que la bagarre n'tait pas son fort :maintes fois il s'est fait casser la gueule et tabass le portrait.
Bien entendu, il prtextait sa dfaite par le grand nombre de ses adversaires .
_"Imaginez six contre un , disait-il , mme django avec son pistolet n'aurait pas mieux fait ".
Sans se faire prier, il nous racontait ses msaventures .A croire une des aventures d'Hercule !
Bref, c'tait le bon vieux temps.
A prsent , la plupart de ces joueurs sont pres de famille y compris l'ex-entraineur et le narrateur aussi .(je ne rate pas celle-l.)


NOUVELLE PUBLIEE DANS LE MATIN N7573 DU 13 OCTOBRE 1991





houmidi59







2011-02-11, 11:30   : ( 2 )
()


: 18041
: May 2010
:
:
:
: 791 [+]
: ()
: 198
:   has a spectacular aura about   has a spectacular aura about



: Souvenirs de notre quipe de foot-ball

 




:


11:21   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd