:






  : > > > la prose


la prose nouvelle, conte...

 
  : ( 1 )  
2010-08-11, 18:48
  houmidi59
 

  houmidi59    
: 20358
: Aug 2010
:
:
:
: 2,073 [+]
: ()
: 2932
: houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute houmidi59 has a reputation beyond repute
poeme Je me souviens de mon premier jour de Ramadan





Je me souviens l'ge de neuf ans ,j'avais dcid de faire le carme.Malgr les protestations de mes parents,surtout de ma mre,je voulais passer au moins une journe sans rien manger ni boire.
Ainsi la veille du jour indiqu,je me prparai affronter cette premire preuve.Aussi,je passai une partie de la nuit grignoter tout ce que je trouvais ma porte et siroter des boissons varies.

Je croyais qu'avec un "ventre plein", je supporterais facilement la faim et la soif.J'en fis part de cela mes parents qui s'esclafrent.
Vint le moment du "s'hour" .Toute la famille tait autour d'une table garnie de mets succulents .J'avais bien envie de manger de tout ,mais le sommeil tait le plus fort.J'avalai quelques bouches la six , quatre, deux et me mis aussitt au lit ,sans me soucier de souhaiter une bonne nuit mes parents.

La matine fut agrable.Je me sentis en pleine forme .Mais l'heure du djeuner ,mon ventre commena crier famine.J'eus mme l'eau la bouche en regardant mes petits frres et soeurs manger les dlicieux mets de la veille .
Pour ne pas succomber la tentation, je pris la direction de l'cole ,bien avant l'heure de la classe.

En classe, je sentis ma tte tourner et ma gorge se nouer .Loin d'couter les explications de la matresse ,mes penses s'en allrent vers un plat de rti bien garni de lgumes .Je m'apprtais attaquer le festin,quand j'entendis prononcer mon prnom haute voix .En face de moi,la matresse me dvisageait avant de dire :
_"Qu'est-ce que tu as Hamid ? tu sembles dormir !
_Ah non!rien maitresse ........je voudrais boire..Eh , aller aux toilettes ....."
Je m'en allai donc aux toilettes sous les regards moqueurs de mes camarades.
Aprs avoir plong ma tte sous le robinet ,j'eue l'impression de revivre nouveau.

Quand la cloche sonna, je sortis comme une flche vers la maison.Sur le chemin,je ne cessais de demander l'heure aux passants.
Dans ma chambre ,j'attendis avec impatience le moment pour se mettre table.Un instant, je me regardai dans un miroir :je n'tais pas beau voir !Mon visage paraissait famlique;quant ma langue sche, elle pendait comme un sac.Je n'en pouvais plus .Aussi,je me rsignai mettre quelque chose sous la dent .Je fis la requte ma mre qui devint aussitt furieuse :
_"Mais a ne va pas ,non!Juste avant une heure de la rupture du jene,tu commences lcher.Sois patient!

Je regagnai de nouveau le salon et "m'amusai" regarder un peu la tl ,mais mon regard guettait la grande horloge.
Les deux aiguilles semblaient toujours leur place , et moi je ne pouvais m'asseoir sur le mme divan!
Une heure tait un peu long passer ,surtout dans l'attente.
Enfin,une demie-heure s'coula.Je me proposai passer la seconde partie de cette attente composer mon "menu".Je dcidai donc de boire deux bols de harira ,deux tasses de caf au lait ,manger des gteaux ,des beignets, du pain garni de confiture et de beurre ,sans oublier de mordre dans les plats de la veille....

Pendant ce temps, ma mre tait entrain de mettre le couvert.Bientt la table fut pleine craquer de bonnes choses.Justement,il y avait tout ce dont j'avais rv.Mais, la grande aiguille avait encore un pas faire:cinq minutes.
Je regardai par la fentre la grande mosque, l'coute des premires paroles du muezzin.Je n'tais pas le seul faire le guetlusieurs personnes taient sur les terrasses des maisons ou aux seuils des portes.Eux aussi devaient avoir une faim de loup,pensai-je .
Dans la rue,deux hommes taient entrain de se disputer.Ils s'changrent mme des coups de poings et de ttes ,mais personne ne fit attention eux.
Au moment ou je savourai cette bagarre , mon pre m'appela.Enfin,la rupture du jene!

J'tais trs ******* d'avoir accompli ce devoir .Cependant,je n'tais pas prt le refaire le lendemain.
A table,ma joie m'a coup l'apptit. Aussi,je me suis ******* d'une tasse de lait et un bol de soupe.
Trois jours aprs,j'ai refait l'exprience ,mais avec un peu plus de succs cette fois.
Je me souviens que cette anne,j'ai jen trois jours.


L'OPINION :mardi 19 Mars 1991






houmidi59







2011-02-11, 11:30   : ( 2 )
()


: 18041
: May 2010
:
:
:
: 791 [+]
: ()
: 198
:   has a spectacular aura about   has a spectacular aura about



: Je me souviens de mon premier jour de Ramadan

 




:


11:05   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd