:






  : > > > textes choisis


textes choisis textes des auteurs ou textes de qualit rencontrs dans d'autres sites

 
  : ( 1 )  
2014-06-27, 08:12
 

       
: 12994
: Oct 2009
:
:  male
:
: 32,927 [+]
: ()
: 18732
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute
Le Pre Goriot de Balzac





Le Pre Goriot de Balzac




Roman d'Honor de Balzac (1835)

Rsum du roman
Paris, automne 1819. Dans une pension miteuse de la rue Neuve-Sainte Genevive, la maison Vauquer (du nom de sa tenancire), se ctoient des pensionnaires et des habitus du quartier qui ne viennent y prendre que le dner . Ils ont pour nom Mlle Michonneau, Victorine Taillefer, Madame Couture, Monsieur Poiret, Bianchon, Vautrin, Eugne de Rastignac et le pre Goriot. Quelques personnages mergent de ce groupe de pensionnaires falots : Vautrin, mystrieux pensionnaire d'une quarantaine d'annes qui se fait passer pour un ancien commerant; Eugne de Rastignac, fils d'une famille noble et dsargente de Charente venu faire son droit Paris.
Il y a galement le pre Goriot, pitoyable rentier de soixante neuf ans qui mne une vie nocturne nigmatique. Il est le plus g de la Maison Vauquer et aussi le plus ancien des pensionnaires. Il y est arriv en 1813 aprs s'tre retir des affaires. Les premiers temps, sa fortune et ses revenus lui permettaient d'habiter au premier tage l'appartement le plus cossu de la pension. Puis ses revenus diminuant mystrieusement, le vieil homme est mont d'tage en tage, logeant dans des appartements de plus en plus modestes. Il occupe actuellement une mansarde et est devenu le bouc missaire de la Maison Vauquer. Les autres pensionnaires commentent son infortune avec peu d'lgance et le souponnent de se ruiner en entretenant des femmes du monde.
Eugne de Rastignac, jeune "ambitieux", rve de s'introduire dans la haute socit parisienne. Grce la recommandation de sa tante, il est invit l'un des bals que donne Mme de Beausant, l'une des femmes influentes de Paris. Il est bloui par cette soire et s'prend de la Comtesse Anastasie de Restaud.
Il lui rend visite le lendemain, mais sa maladresse lui vaut d'tre brutalement congdi par M. et Mme de Restaud. Rastignac se rend alors chez Mme de Beausant o se trouve galement la duchesse de langeais. Sa gaucherie prte encore sourire, mais cette visite lui permet de rsoudre l'nigme du Pre Goriot. Les deux aristocrates se proposent de lui relater le drame du vieil homme : cet ancien ngociant a fait fortune pendant la rvolution. Il a consacr tout son argent au bonheur de ses deux filles, Anastasie, l'ane et Delphine, la cadette. Aprs leur avoir offert une belle ducation, et leur avoir constitu une dot, il a mari Anastasie au Comte de Restaud et Delphine au banquier Nucingen.
Tant que le Pre Goriot mettait sa fortune la disposition de ses filles, ses gendres le mnageaient. Mais maintenant qu'il a des difficults financires, ils ne lui manifestent qu'indiffrence et mpris. Ils n'hsitent pas l'vincer, ce qui dsespre le pauvre homme qui a vou toute sa vie ses deux filles. Rastignac est mu jusqu'aux larmes par ce rcit. Mme de Beausant prend prtexte de cette histoire pour donner Rastignac ce conseil : arriver par les femmes. Elle lui suggre de tenter sa chance auprs de Delphine de Nucingen, la seconde fille du Pre Goriot.
De retour la Pension Vauquer, Eugne dcide d'apporter son soutien au Pre Goriot. Ayant besoin d'argent pour faire son entre dans le Monde, il crit galement sa mre et ses surs pour leur demander de lui adresser leurs dernires conomies.
Vautrin, qui devine l'ambition qui anime Rastignac lui propose un march cynique : sduire Victorine Taillefer tandis que lui se charge d'liminer son frre, seul obstacle l'obtention par la jeune fille d'un hritage fabuleux. Rastignac pouserait alors Victorine et sa dot d'un million, sans oublier d'offrir Vautrin une commission de deux cent mille francs. Fascin, puis indign par ce march scandaleux, Rastignac refuse ce pacte diabolique. Vautrin lui laisse quinze jours pour rflchir.
Le jeune tudiant prfre suivre les conseils de la Vicomtesse de Beausant . II l'accompagne au Thtre-Italien, o il se fait prsenter Delphine de Nucingen . Il fait une cour assidue la jeune femme.
De retour la Pension, Rastignac rend visite au Pre Goriot et lui raconte par le menu sa rencontre avec Delphine. Emu, le vieil homme qui croit toujours aux bons sentiments de ses filles, encourage Rastignac continuer de frquenter la jolie baronne. Une vraie complicit s'installe entre le Pre Goriot et le jeune tudiant.
Eugne de Rastignac devient l'amant de Delphine de Nucingen et ne tarde pas dcouvrir ses difficults financires. Elle lui confie que son mari s'est accapar de sa fortune et qu'elle ne dispose plus d'aucune ressource personnelle. Elle lui demande galement de jouer pour elle la roulette . Avec les cent francs qu'elle lui remet, Rastignac parvient gagner, pour elle, sept mille francs . " Vous m'avez sauve" lui confie-t-elle, lui avouant en mme temps l'chec de son mariage avec le baron et les sacrifices qu'elle et sa sur ont imposs leur pre.
De retour chez Madame Vauquer, Eugne de Rastignac apprend la nouvelle au Pre Goriot. Le vieil homme est dsespr d'apprendre les soucis financiers de sa fille. Il souhaite saisir la justice pour lui permettre de retrouver sa fortune.
Rastignac prend got aux soires parisiennes, mais il dpense beaucoup d'argent et se montre beaucoup moins chanceux au jeu. Il mesure combien l'argent est essentiel pour s'imposer dans la haute socit parisienne, ce que Vautrin ne manque pas de lui rappeler avec beaucoup de cynisme.
Au jardin des plantes, M. Poirer et Mlle Michonneau rencontrent un responsable de la police, Gondureau, qui leur indique la vritable identit de Vautrin : C'est un forat qui s'est vad du bagne de Toulon, o il avait le surnom de trompe-la-mort. Gondureau demande Mlle Michonneau de lui administrer un somnifre et de vrifier qu'il a bien un tatouage l'paule.
A la pension Vauquer, Victorine laisse entrevoir Eugne les sentiments qu'elle prouve pour lui tandis que Vautrin poursuit secrtement la prparation du meurtre de son frre. Mlle Michonneau acquiert la certitude que Vautrin est le forat qui s'est vad du bagne et le fait arrter. Le mme jour un complice de Vautrin tue le frre de Victorine.
Tandis que les pensionnaires de la Maison Vauquer tardent, suite ces vnements, retrouver leurs esprits, le pre Goriot arrive tout souriant en fiacre. Il vient chercher Rastignac et l'invite dner avec Delphine, dans l'appartement qu'il vient de lui louer, avec ses dernires conomies, rue d'Artois. Le vieil homme logera quant lui dans une chambre de bonne au dessus de l'appartement d'Eugne.
A La Maison Vauquer, c'est la dsolation, les pensionnaires partent les uns aprs les autres.
Les dboires financiers des deux filles du Pre Goriot resurgissent avec plus d'acuit. Le baron de Nucingen indique sa femme qu'il lui est impossible de lui rendre sa fortune sans que leur couple ne soit ruin. Quant Anastasie, elle ne parvient plus rembourser les dettes causes par son amant, Maxime de Trailles et se voit dans l'obligation de mettre en vente les diamants de la famille. A l'annonce de cette double droute financire, le pre Goriot est victime d'un grave malaise. Bianchon, l'tudiant en mdecine, ami de Rastignac, venu en renfort analyse les symptmes qui frappent le vieil homme et diagnostique une grave crise d'apoplexie.
Eugne passe la soire aux Italiens avec Delphine . Le lendemain, il retourne la pension Vauquer. Le Pre Goriot est trs affaibli. Eugne annonce alors Delphine que son pre est mourant mais celle-ci se montre indiffrent son sort.
A la pension, le pre Goriot se meurt. Il souhaite une dernire fois voir ses deux filles, mais celles-ci demeurent tristement absentes. Seuls Rastignac et son ami Bianchon sont l pour accompagner les derniers moments du vieil homme. Eugne rgle les derniers soins et l'enterrement du pre Goriot; puis, accompagn du seul Bianchon, il assiste la crmonie religieuse. Le convoi funraire se rend alors au Pre Lachaise. "A six heures, le corps du pre Goriot fut descendu dans sa fosse, autour de laquelle taient les gens de ses filles, qui disparurent avec le clerg aussitt que fut dite la courte prire due au bonhomme pour l'argent de l'tudiant. Quand les deux fossoyeurs eurent jet quelques pelletes de terre sur la bire pour la cacher, ils se relevrent et l'un d'eux, s'adressant Rastignac, lui demanda leur pourboire. Eugne fouilla dans sa poche et n'y trouva rien ; il fut forc d'emprunter vingt sous Christophe. Ce fait, si lger en lui-mme, dtermina chez Rastignac un accs d'horrible tristesse. Le jour tombait, un humide crpuscule agaait les nerfs, il regarda la tombe et y ensevelit sa dernire larme de jeune homme, cette larme arrache par les saintes motions d'un cur pur, une de ces larmes qui, de la terre o elles tombent, rejaillissent jusque dans les cieux. Il se croisa les bras, contempla les nuages, et le voyant ainsi, Christophe le quitta.
Rastignac, rest seul, fit quelques pas vers le haut du cimetire et vit Paris tortueusement couch le long des deux rives de la Seine, o commenaient briller les lumires. Ses yeux s'attachrent presque avidement entre la colonne de la place Vendme et le dme des Invalides, l o vivait ce beau monde dans lequel il avait voulu pntrer. Il lana sur cette ruche bourdonnant un regard qui semblait par avance en pomper le miel, et dit ces mots grandioses :
- A nous deux maintenant !
Et pour premier acte du dfi qu'il portait la Socit, Rastignac alla dner chez Mme de Nucingen."




01 1440/*/032019
10 1440/*/122019
01 1441/*/01 2019



2014-06-27, 08:17   : ( 2 )


: 12994
: Oct 2009
:
:  male
:
: 32,927 [+]
: ()
: 18732
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute



: Le Pre Goriot de Balzac

Le pre Goriot- tude sur l'oeuvre

Eugne de Rastignac, hros balzacien s'il en
est, figure dans le Pre Goriot, Les Illusions
perdues, Etude de femme, La Peau de chagrin, La Maison Nuncigen...

Eugne de Rastignac fait son apparition dans le Pre Goriot. C'est un tudiant plutt sympathique, fils de bonne famille, digne dans sa pauvret , intelligent, idaliste. Le jeune homme est hberg dans la pension Vauquer. Il est le seul, dans cet tablissement tenir tte Vautrin, un personnage aux allures de bourgeois rang qui cache un bien mystrieux pass . Le jeune provincial a pourtant un handicap : il est domin conomiquement par Vautrin. Faiblesse qu'il espre passagre, car Rastignac est ambitieux et il souhaite "arriver".

Il est d'ailleurs un paragraphe que des milliers d'adolescents ont lu et relu, c'est l'un des derniers du Pre Goriot : Le Pre Goriot, ancien ngociant, qui avait deux filles, et qui s'tait retir la pension Vauquer, vient de mourir. Ces dernires, qu'il aimait passionnment, il est parvenu les marier richement. Pourtant , lorsqu'elles apprendront sa mort , les filles du Pre Goriot feront preuve son gard d'une indiffrence glaciale. Eugne de Rastignac, lui, qui a veill le vieil homme, son voisin, dans son agonie, assiste l'enterrement, plein de tristesse : " Le jour tombait, un humide crpuscule agaait les nerfs, il regarda la tombe et y ensevelit sa dernire larme de jeune homme, cette larme arrache par les saintes motions d'un coeur pur, une de ces larmes qui, de la terre o elles tombent, rejaillissent jusque dans les cieux. Il se croisa les bras, contempla les nuages, et le voyant ainsi, Christophe le quitta.
Rastignac, rest seul, fit quelques pas vers le haut du cimetire et vit Paris tortueusement couch le long des deux rives de la Seine, o commenaient briller les lumires. Ses yeux s'attachrent presque avidement entre la colonne de la place Vendme et le dme des Invalides, l o vivait ce beau monde dans lequel il avait voulu pntrer. Il lana sur cette ruche bourdonnant un regard qui semblait par avance en pomper le miel, et dit ces mots grandioses : - A nous deux maintenant !
Et pour premier acte du dfi qu'il portait la Socit, Rastignac alla dner chez Mme de Nucingen."

Puis, dans un autre roman de la Comdie Humaine, Eugne de Rastignac aura une liaison avec Delphine de Nuncingen, une femme marie de sept ans son ane. Leur aventure se poursuivra , au travers de nombreux romans de la Comdie Humaine, jusqu'au jour o pour le garder, elle lui fera pouser sa fille ( Le Dput d'Arcis) .



Flannan Ob, Jocelyn Quivrin et Alika Del Sol qui, dans la srie de France 2 incarnent respectivement Lucien de Rubempr, Eugne de Rastignac et Elsa.


Rastignac ou les ambitieux

France 2 a ralis Rastignac, (quatre pisodes d'une heure trente) , une version dcoiffante de l'oeuvre de Balzac.
Pour mettre au got du jour Balzac, Images et Compagnie a fait appel Eve de Castro et Natalie Carter : "Dans le langage courant, Rastignac incarne le prototype de l'ambitieux, il allait donc dfinir l'ambition dans le monde d'aujourd'hui." dclare Eve de Castro.
Eugne de Rastignac veut profiter de la vie et na que faire de se plier aux rgles du jeu social. Lucien de Rubempr, idaliste, veut servir lEtat et les valeurs auxquelles il croit. Ce duo est complt par Elsa, jeune avocate habite par la justice. Eugne et Lucien en sont amoureux. Elle les aimera tous les deux. Rastignac ou les ambitieux :destins croiss de trois amis, aventure moderne dune certaine russite.
Pour interprter ce scnario, Alain Tasma, le ralisateur, s'est entour de comdiens expriments (Zabou Breitman, Jean-Pierre Cassel, Michel Aumont ou encore Sophie Broustal) et a donn leur chance trois jeunes acteurs pour incarner les rles principaux : Jocelyn Quivrin, Flannan Ob et Alika Del Sol.
Ces trois acteurs font preuve d'une belle complicit l'cran : "Il y a eu tout de suite une connivence entre Jocelyn, Flannan et moi. Nous avons eu un fou rire et tout s'est enchan naturellement. De toute faons, il y a des similitudes entre notre faon d'tre dans le film et dans la vie" dclare Alika Del Sol.
Alika Del Sol laisse le mot de la fin Jocelyn Quivrin : "J'adore Rastignac. C'est gnial d'interprter un personnage comme a. Tu rencontres plein de jolies filles, tu roules dans une grosse bagnole, tu as des super fringues, tu es log l'htel. Pendant quatre mois et demi, tu planes cent mille. C'est chanm !"


Eugne de Rastignac et la sulfureuse Margaux

Episode 1
Eugne de Rastignac, Lucien de Rubempr et Elsa Romieux : un trio de rve. Ils sont jeunes, beaux, lavenir leur appartient. Mais la vie transforme jour aprs jour les espoirs en illusions perdues Bless de navoir su imposer Elsa comme sa fiance son terrible pre, Eugne laisse libre cours son ambition : il se sert de la sulfureuse Margaux pour devenir le plus provocateur des animateurs de radio. Et a marche
Lucien de Rubempr qui croit avoir choisi la voie royale de la haute fonction publique, ne sait pas encore quil a t repr par le machiavlique Vautrin Elsa, par dpit, se console dans les bras du tendre et idaliste Rubempr. La voil enceinte Duquel de ses deux amants


Episode 2
Pour tenter doublier Elsa, Eugne de Rastignac accumule les conqutes. Ça marche de mieux en mieux pour lui dans lunivers de la radio. Dfinitivement blesse, Elsa quitte Paris ; elle se lance corps perdu dans son mtier davocate et dcide dlever seule sa petite Marine. Lucien de Rubempr entre au cabinet de Diane Langeais, ministre de lenvironnement et devient son amant. La rumeur se rpand bientt quen Bretagne, de leau serait contamine par du plomb. Lucien de Rubempr se rend-il compte que Vautrin le tient et va le mouiller jusquau cou?

Episode 3

Grce largent donn par ltrange Lawrence, Eugne de Rastignac dcide de lancer sa propre mission. Il devient le roi du Tout Paris branch qui se bouscule pour assister ses ftes et son show mmorable Elsa, toujours idaliste, met sa vie et celle de sa petite fille en danger en publiant un livre qui dnonce les magouilles politiques. Ne reculant devant rien, elle part en Bretagne enquter sur laffaire de leau pollue. De son ct, Lucien de Rubempr, candidat aux lections lgislatives, est de plus en plus compromis dans le scandale de leau contamine au plomb. Il se refuse lvidence et reste sourd tous les conseils de ses amis.

Episode 4
Voici venu le temps des rglements de comptes Lucien de Rubempr tente de fuir l'emprise touffante de Diane Langeais avec Macha, que Vautrin lui a prsente... Elsa a compris que rien ne peut sauver Lucien. Eugne de Rastignac, au fate de la gloire, refuse dintervenir. Le trio nexiste plus. Impliqu dans un procs d une vieille histoire, Rastignac est prt tout laisser tomber. Elsa le dfend.


Un scnario 4 mains : Interviews d'Eve de Castro et de Natalie Carter

Eve de Castro est crivain et scnariste.
Natalie Carter est scnariste et crit des dialogues pour la tlvision et le cinma.

Quelle est la gense de Rastignac ?
Eve de Castro : Dans le langage courant, Rastignac incarne le prototype de l'ambitieux, il fallait donc dfinir l'ambition dans le monde d'aujourd'hui. Or, celle-ci m'a semble plus multiforme qu'elle ne l'tait au XIX e sicle o elle passait soit par la finance soit par la politique -chez Balzac, ce sont les seules voies o elle se ralise de manire positive. En outre, dans La Comdie humaine, les femmes sont les " ascenseurs " de l'ambition; on grimpe dans le monde politique, financier, par le truchement de matresses qui lvent leurs amants dans les strates du pouvoir. C'est beaucoup moins vrai l'heure actuelle, les femmes tant trop occupes s'ouvrir leurs propres portes pour se soucier de le faire pour d'autres.

Avez-vous pens, ds le dpart, au trio d'amis et d'ambitieux que sont Rastignac, Elsa et Rubempr ?
Eve de Castro : C'tait le prsuppos de dpart : chacun incarnant une forme d'ambition, chacun ayant des revanches prendre. Parce que s'il n'y a pas au dpart une blessure que l'on s'acharne soit exploiter, soit cacher, il y a moins de raison d'aller de l'avant. Dans mon esprit, notre Rastignac ne devait tre intress ni par le pouvoir, ni par l'argent, mais par une forme de jouissance. Il vit dans l'instant, sur le devant de la scne, mais il n'a ni plan d'avenir, ni politique de l'ambition.

Natalie Carter : Cette qute - presque suicidaire - de la jouissance, lui apporte peu de vrai plaisir et aucun bonheur. Ce n'est pas ce qu'il recherche, d'ailleurs. Rastignac n'est pas un jeune homme heureux. Au fond, c'est un personnage trs noir et auto-destructeur.

Eve de Castro : A la radio, on rencontre beaucoup de jeunes qui bouffent ainsi la vie par les deux bouts parce que la prcarit de leur situation les y pousse : un jour star, l'autre dchu.

Et pour Rubempr ?
Eve de Castro : Comme dans La Comdie humaine, Rubempr est un idaliste. Il est trs sduisant mais suffisamment faible de caractre pour tre manipul par Vautrin. Ce dernier, comme chez Balzac, est l'incarnation du mal. Toutefois, il est d'une certaine manire " rdempt " par l'amour qu'il porte Lucien. Une passion qui le met quasiment au-dessus de toute forme de jugement.

Quant Elsa, elle ne doit rien Balzac puisque vous l'avez, comme d'autres personnages, totalement invente
Eve de Castro : Nanmoins, on a choisi une beurette en rflchissant aux prjugs du monde de Balzac et ceux de nos contemporains. Qu'est-ce qui pouvait dranger et tre un souci existentiel dans la France d'aujourd'hui ? A l'heure actuelle, tre arabe de la deuxime gnration est encore nettement peru comme une diffrence et donc vcu comme telle.

Comment en tes-vous venues travailler quatre mains ?
Eve de Castro : Les dfinitions et les bornes de dpart taient extrmement floues : un Rastignac et un Rubempr qui, d'Angoulme, dbarquent Paris. A partir de l, une histoire est ne que j'ai donne lire Natalie avec beaucoup, beaucoup d'inquitude. Comme elle a bien aim, nous avons travaill ensemble. Car si construire une saga, c'est comme construire un roman, descendre dans le dtail, dans les dialogues et rendre vivants les personnages, c'est une autre histoire. Ça je l'ai appris avec Natalie. C'tait la premire fois que j'crivais un scnario ; la pro c'est elle.

Natalie Carter : Je suis arrive dans une histoire qui existait dj. A partir de la trame d'Eve, on a dfait et recousu, enlev et reconstruit, pisode par pisode. On a aussi rebti les personnages en rflchissant leurs motivations et la faon dont ils allaient voluer. Au dbut, Eve tenait beaucoup ce que l'on crive les dialogues en se parlant face face. Comme je ne la connaissais pas, je lui ai dit qu'on n'y arriverait pas ainsi.

Eve de Castro : J'tais due, due, due (rires)

Natalie Carter : Mais... c'est ce que l'on a fini par faire. On se mettait en face l'une de l'autre avec cinq thires. On a beaucoup travaill et on s'est beaucoup amuses. On a ri normment et on est devenues trs amies.

Eve de Castro : Ah oui ! J'ai des souvenirs quatre heures du matin dans son escalier. On a travaill comme des folles, jour et nuit, avec une passion totale, une espce de dvotion tout fait exclusive et on adore le rsultat ; les acteurs sont bouleversants.

Natalie Carter : C'est vraiment la premire fois que tout cela se passe - et Dieu sait que nous n'avons pas crit une histoire heureuse ! - dans un bonheur pareil. Pour l'criture, comme pour la complicit immdiate avec le ralisateur.

Eve de Castro : Je ne connaissais pas Alain (Tasma), on s'est vus et on s'est beaucoup plu.

Natalie Carter : On s'est adors ! Il a t trs prsent pendant l'laboration des diffrentes moutures. Il donnait son avis sans jamais l'imposer, expliquait ce qui le gnait, faisait des suggestions, coutait les ntres Il avait d'excellentes ides et il tait en permanence l'coute.

Eve de Castro : Il tait aussi trs diplomate ce qui n'tait pas facile Il en prenait deux de front, en plus! (rires). Il s'est compltement appropri l'histoire sans nous en " dsapproprier ". C'est vraiment une exprience heureuse.
Avec les diffrentes affaires (celle du saturnisme, du financement des partis et de la franc maonnerie), vous tes d'ailleurs en pleine actualit

Eve de Castro : Oui, a tombe bien, non? (rires) Les journaux parlent actuellement de saturnisme dans le XIX e arrondissement ; une enqute a t ouverte et la ville de
Paris devra probablement ddommager les malades. Je cherchais une affaire rappelant un peu celle du sang contamin. Il fallait que Lucien soit dsign comme bouc missaire, tout le monde se cachant sous son chapeau. Quant l'affaire de la franc-maonnerie, c'est le pav dans la mare. Au dpart, la question tait : quel pouvoir ou congrgation Vautrin aurait-il pu dtourner aujourd'hui ?

Dans Illusions perdues, ne s'agit-il pas de l'habit religieux ?
Eve de Castro : Oui, mais aujourd'hui la religion n'a plus la mme importance. Dans notre histoire, Vautrin dtourne donc pour son propre profit les idaux maonniques. Avec une
histoire comme celle-ci, nous pouvions montrer tout ce qu'il y a de souterrain dans la socit d'aujourd'hui.

Natalie Carter : Or la franc-maonnerie, tout le monde sait qu'elle existe, qu'elle est puissante, mais, part les initis, personne ne sait au juste comment a se passe. C'est un sujet de fantasme.

Eve de Castro : Je ne la connaissais que par La flte enchante (rire) et a me faisait rver. Alain a rencontr les francs- maons. Ils lui ont demand quelques corrections et ont permis qu'il tourne dans une loge.

D'o vous vient toute cette imagination?
Eve de Castro : Ce n'est pas une question d'imagination, il suffit de regarder autour de soi.
Natalie Carter : Rien de ce qui est racont dans Rastignac n' est invraisemblable.
Eve de Castro : Tout ce qui est dans cette histoire est tir de faits tout fait rels
Natalie Carter : Enfin Eve
Eve de Castro : Oui, seulement, on ne les a pas tous vcus ! (rires)
(d'aprs dossier de presse fourni par France 2)










BALZAC
1799 - 1850

Shakespeare seul a enfant une humanit aussi large et aussi vivante.
Emile Zola, 1881

Avec quatre-vingt onze romans et plus de deux mille personnages, dont certains devenus des lgendes littraires, comme le Pre Goriot, Rastignac ou Csar Birotteau, Balzac a construit une uvre, La Comdie Humaine, qui reconstitue un demi-sicle de notre histoire, de la Restauration la Monarchie de Juillet, " embrassant toute une socit dans son fourmillement humain, la multiplicit de ses lieux et de ses milieux, et l'enchevtrement de ses dtails matriels".
Ce qui impressionne chez Balzac, c'est son nergie et sa puissance de travail. Comme l'crit Jean d'Ormesson, " il n'y a pas dans les lettres franaises, d'image plus familire que celle de Balzac, install en robe de chambre, une cafetire fumante devant lui, au cur de la nuit, sa table de travail. " Il arrivait Balzac d'y passer jusqu' dix huit heures d'affile.

Puis il y a chez lui ce talent d'observation : ses descriptions d'une rue de Paris ou d'une ville de province, de vtements, de mobiliers, ou d'habitats manent d'un chroniqueur incroyablement attentif tous les aspects du rel. Ce don d'observation, parfois il en joue : " j'ai t pourvu d'une grande puissance d'observation , crit-il Mme Hanska , parce que j'ai t jet travers toutes sortes de professions, involontairement ". En effet ses checs dans l'imprimerie et ses dboires financiers ont lanc ses trousses une horde d'huissiers intraitables. De ces expriences douloureuses, il fait bon usage pour camper des situations et des personnages plus vrais que nature.
A l'inverse, parfois il se dfend d'user de ce talent d'observateur. On connat sa fameuse rplique : " Comment voulez vous que j'ai le temps d'observer, j'ai peine celui d'crire ? " Car Balzac ne se contente pas de dcrire la ralit, il y a chez lui l'intuition de l'alchimiste qui cherche au del des limites de sa propre exprience : " j'enveloppe alors le monde par ma pense, je le ptris, je le faonne, je le pntre, je le comprends".
Balzac laissera une uvre inacheve : La Comdie humaine comprend quarante-six romans l'tat de projet. Epuis, bout de forces, l'auteur de Splendeurs et Misres des Courtisanes meurt cinquante et un ans, aprs avoir ralis son rve : pouser la comtesse Hanska . Selon la lgende, lorsqu'il s'teint, en 1850, son dernier mot fut pour appeler son secours Bianchon, le mdecin quil avait cr dans la Comdie humaine : l'uvre, gigantesque, se confondait avec la ralit .

Rastignac ou les ambitieux, la srie de France 2

"La mditation de Rastignac" de Balzac (1835)
Ce texte est extrait du "Pre Goriot" crit par Balzac.
"Le pre Goriot" est extrait de la comdie humaine. C'est un roman d'apprentissage.
"Eugne de Rastignac tait revenu dans une disposition d'esprit.....Il ne voulut ne rien devoir qu' son mrite"
I L'apprentissage

Phrase dappel :Rastignac prend conscience que son apprentissage a commenc.
Son apprentissage est plutt social que culturel Il a du temps pour dcouvrir Paris Succession de verbe connatre, tudier => activits de Rastignac Rastignac va subir des initiations successives : Champs Elyse thtre Champ lexical de lapprentissage. Petit petit il quitte son innocence : il se perverti Il suit un itinraire mental vers la russite sociale. Il y a une volution dans sa capacit juger Avant il considrait ses surs belles maintenant il prfre les femmes de Paris. Ses valeurs sont renverses.
Conclusion partielle : Rastignac volue et se pervertit peu peu.
Transition : Pendant cet apprentissage Rastignac devient ambitieux.
III La conqute de Paris
Phrase dappel : Dans cet extrait Rastignac se lance la conqute de Paris.
Rastignac met en parallle la vie de province et la vie parisienne => il choisit la vie de Paris.
Il compare la richesse de Paris et la simplicit de la province.
Il a un regard mprisant sur sa famille.
Il dsire les choses quil voit
Il ne peut que russir : son ambition avait dcupl
Il est prt tout mme oublier les valeurs enseignes par sa famille.
Conclusion partielle : Il a le dsir dtre reconnu par la socit de Paris.


Conclusion

Balzac sidentifie Rastignac, il avait 2 surs dont 1 Laure (prnom en commun) Balzac a fait les mmes tudes et tait lui aussi, dans sa jeunesse un jeune ambitieux. Balzac veut montrer quel point les femmes, la fortune et le paratre ont une influence sur la vie sociale. Rastignac reoit une lettre dinvitation au bal => il va donc pouvoir partir en campagne.
---------------------
Biographie de Balzac
rsum du "Pre Goriot" + axes de lecture
Commentaire compos du "monologue de Madame de Beausant"de Balzac

"Le monologue de madame de Beausant" de Balzac (1835)
Ce texte est extrait du "Pre Goriot" crit par Balzac.
"Le pre Goriot" est extrait de la comdie humaine. C'est un roman d'apprentissage.
"Eh bien! monsieur de Rastignac...sinon servez-vous d'elle"
I Le combat impitoyable

Phrase dappel : Madame de Beausant veut les lui expliquer les choses tel quelles sont : il faut livrer bataille pour obtenir sa place dans la socit.
Pour cela il faudra oublier les sentiments (opposition avec les valeurs provinciales)
Mtaphore avec les chevaux de poste dprciative => il faut tre agressif et sans piti.
Sil veut survivre il faudra attaquer.
Succession dimpratifs qui rythment et martlent le texte.
Elle dcrit un monde binaire => les bourreau et les victimes
Si lon a des sentiments on se cre des faiblesse dont les autres se serviront pour faire de nous des victimes.
Mtaphores guerrires => frapper
Conclusion partielle : Pour trouver sa place dans cette socit il faut livrer un combat.
Transition : Elle veut montrer que ce monde est infme parce que les femmes le reprsente.


II Le rle des femmes

Phrase dappel : Les femmes rvlent les apparences .
Les deux filles Goriot en sont un bon exemple.
Restaud, bien n, se marie a Anastasie pour largent et Anastasie pouse Restaud pour le titre de noblesse et lappartement boulevard Saint Germain => symbole de la noblesse.
Donc elle pouse Restaud pour le paratre.
Baron de Nulcingen => ridiculis
laperait-elle => mtaphore animalire et boue terme dprciatif
Le pouvoir de largent fascine les femmes.
Rastignac doit se servir des femmes (il choisit Delphine)
Le choix dune femme ne se fait pas avec les sentiments mais avec les critres jeunes
Les 2 surs sont trs jalouses => Si Dephine passe la Seine et sintgre dans la socit aristocrate alors elle prendra sa revanche sur sa sur car elle aura les relations + largent.
Les femmes sont cruelles => les 2 surs + la duchesse de Langeais
Madame de Beausant connat le Livre du monde =>histoire des sentiments et du paratre.
Transition : Pour connatre ce monde il faut souffrir.
III La connaissance par la souffrance
Madames de Beausant et Rastignac nont pas tout fait perdus leurs sentiments.
Madame de Beausant souffre cause de dAjuda et demande R. de cacher ses sentiments car cest ceux-ci qui le feront souffrir.
Comparaison des sentiments un trsor
La richesse cest lamour pas largent
R. devrat souffrir (sentimentalement) pour trouver sa place dans la socit.
Madame de B. est lune des reine de Paris mais na personne qui se confier et choisit R. car il nest pas encore corrompue.

Conclusion

La leon de Balzac est pleine de ralisme. Leon trs importante dans lapprentissage de Rastignac car il va perdre ses illusions et va dcouvrir le rle des femmes.
---------------------
Biographie de Balzac
rsum du "Pre Goriot" + axes de lecture
Commentaire compos de la "mditation de Rastignac"de Balzac


01 1440/*/032019
10 1440/*/122019
01 1441/*/01 2019



 



:


05:42   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd