:






  : > >


Forums de langue et littrature en franais

 
  : ( 1 )  
2012-09-29, 19:33
 

       
: 33415
: Aug 2011
:
:  female
:
: 8,667 [+]
: ()
: 11451
:   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute   has a reputation beyond repute
La communication





La communication
1. Dfinition
La communication est l'acte d'tablir des relations avec quelqu'un. Une bonne communication apporte le succs une rencontre. Rencontrer l'autre, c'est lui parler, mais c'est aussi l'couter. Pour communiquer, il est indispensable qu'il y ait un metteur (ou destinateur) et un rcepteur (ou destinataire), et qu'un message visuel ou sonore soit dlivr du premier vers le second.
Pour tablir une communication, le message doit tre comprhensible pour le rcepteur. Le message (ou signe) comporte toujours un signifiant et un signifi. Le signifiant est la forme utilise pour transmettre le message : un dessin, un mot, un geste..., qu'entend ou que voit le rcepteur du message. Le signifi est ce que reprsente le message transmis, ce qu'il veut dire. Pour qu'une communication soit rellement tablie, il est donc impratif que le signifi soit compris par le rcepteur.
Parmi la multitude de signes, certains signes sont utiliss par tous selon des conventions internationales (ex : mesures). Ils ont une signification fixe. Les autres sont placs dans un contexte prcis pour que leur signification se prcise (par exemple, une citation). Ils ont alors une signification ouverte.
Un mme signifiant pourra donc revtir plusieurs signifis selon les contextes (par exemple le mot "argent") ; on peut, par ailleurs, jouer sur les signes utiliss pour exprimer un mme signifi (par exemple, les jeux de mots ou l'inversion des codes gestuels des fins comiques).

2. La communication par l'image

L'image est non seulement un moyen d'expression artistique, mais un outil rel de communication bien antrieur l'criture. Il existe des images fixes (dessins, peintures, gravures...) et des images animes (cinma, image vido...).
1. Ralit matrielle
Une image est un assemblage de points, de lignes, de surfaces, de couleurs, dont la disposition donne parfois l'illusion du volume, de la lumire, du mouvement, de la vie.
La perspective gomtrique est l'organisation des objets sur la surface, de telle sorte que leur reprsentation corresponde la perception visuelle qu'on peut en avoir. Par exemple, une table dessine de manire qu'on pense la voir en trois dimensions.
Parmi les couleurs, on distingue les couleurs froides (celles qui se rapprochent du bleu) des couleurs chaudes (jaune, orang, rouge) ; les couleurs primaires (jaune, rouge et bleu) des couleurs complmentaires (par exemple, le vert est complmentaire du rouge).
2. Le point de vue
Toute image suppose un point de vue : ce qui est montr par l'image est en fait ce qui est vu par l'il du peintre. Au cinma, l'image peut montrer ce que voit le cinaste (point de vue objectif) ou ce que voit l'un des personnages du film (point de vue subjectif).
Le cadrage dtermine la portion d'espace reprsente : par exemple, un plan d'ensemble ou un gros plan, ou encore un travelling.
Le montage des images ou des films permet d'introduire la notion de temps, en ralentissant ou en acclrant son droulement.
3. Le sens de l'image
Ce que l'image montre constitue sa dnotation. Ce que l'image suggre constitue ses connotations. L'image peut ainsi revtir plusieurs fonctions :
- rfrentielle : elle peut tre descriptive ou narrative, comme dans les fresques historiques ou les BD ; elle peut aussi tre informative ou explicative, comme dans les documentaires, les schmas...
- potique ; elle peut tre expressive (en suscitant des sentiments, comme le voulait la peinture impressionniste de la fin du XIXme sicle) ou symbolique (comme dans la peinture surraliste qui ne reprsente jamais la ralit telle que nous la connaissons).
- injonctive et argumentative : la caricature, la publicit, le dessin humoristique veulent nous convaincre ou nous faire rflchir.
Enfin, l'image peut se charger d'un sens individuel ou collectif (religieux, social, politique), selon les priodes et les crateurs. Comme pour un texte, il est donc important de situer historiquement une image (tableau, publicit, film...) lorsqu'on dsire l'analyser.

3. La communication par les mots

La communication l'aide de mots est la communication verbale. Elle peut tre orale ou crite. Dans les deux cas, l'outil utilis est le mme : c'est le mot, combinaison d'un signifiant (sa forme) et d'un signifi (son sens). Qu'il soit oral ou crit, le message s'appelle nonc. Le code utilis est le systme linguistique produit par un nonciateur (ou locuteur) vers un nonciataire (ou interlocuteur, destinataire).
1. La communication orale
Dans la communication orale, l'metteur (ou locuteur) et le rcepteur (ou interlocuteur) sont en principe en prsence l'un de l'autre. D'autres lments sont ainsi importants : l'expression du visage, les gestes, les intonations de la voix...
La grammaire est souvent peu labore. On utilise souvent des phrases juxtaposes, voire disloques ou inacheves. Le vocabulaire est souvent familier.
Ce qui marque avant tout la communication orale est sa spontanit : la parole est vivante, inscrite dans le temps, sans modification possible au moment o on l'met.
2. La communication crite
Dans la communication crite, le destinataire est loign. Le message doit donc tre complet, achev, lisible.
La grammaire doit donc correspondre l'usage correct, ainsi que la ponctuation et l'orthographe. Le vocabulaire est en gnral plus labor qu' l'oral.
Ce qui marque avant tout la communication crite est le souci d'tre compris du destinataire, qui on ne pourra pas toujours expliquer une deuxime fois le message qu'on veut lui transmettre.
3. La "communication" littraire
Parmi les textes crits, certains prsentent des qualits littraires qui les distinguent des autres productions crites.
Le texte littraire n'a pas pour fonction essentielle d'tre utile, comme le sont un manuel de classe ou un mode d'emploi. Sa finalit pratique n'est donc pas primordiale.
Le texte littraire est avant tout apprci pour la qualit de son criture. C'est la forme qui marque donc la diffrence. Sa fonction expressive (expression des sentiments, des motions) et sa fonction potique (esthtique du langage) sont indissociables de sa fonction narrative (lorsqu'il nous raconte une histoire) ou argumentative (lorsqu'il cherche nous convaincre).

4. Les fonctions du langage

L'tymologie latine du verbe lire nous le confirme : lire (legere), c'est choisir. Choisir d'abord, dans la multiplicit des textes offerts nos regards, les clefs qui permettent d'y entrer. Pour cela, la notion de type de texte est certes commode en subordonnant le classement l'intention de communication. Pourtant, la diversit des messages risque parfois de ne pas se retrouver dans une typologie forcment sommaire et simplificatrice. Il faut souvent regarder d'un peu plus prs les lments constitutifs d'une situation de communication. Reprsente ainsi, selon le modle propos par le linguiste Roman Jakobson,

Rfrent
Émetteur---------->Message---------->Rcepteur
Code
Contact

la situation de communication choisit toujours les accents que le message mettra particulirement en valeur : ainsi l'metteur peut valoriser sa prsence ou privilgier le rfrent (ce dont on parle), le code mme (la langue) qu'il emploie, voire le message lui-mme (par exemple sa plastique). Il peut choisir de mobiliser le rcepteur ou rester toujours soucieux de maintenir le contact. Selon la place qu'occupe tel lment dans le message, on est convenu de dterminer telle fonction du langage, que le tableau ci-dessous vous rappelle rapidement :

Lorsque le message met en valeur...
(mot en rouge)

la fonction est dite...

Rfrent
Émetteur------>Message------>Rcepteur
Code
Contact

expressive : vocabulaire du jugement et du sentiment, pronoms de la premire personne

Rfrent
Émetteur------>Message------>Rcepteur
Code
Contact

impressive : injonctions, pronoms de la deuxime personne

Rfrent
Émetteur------->Message------>Rcepteur
Code
Contact

rfrentielle : donnes objectives (chiffres et dates), absence d'indices de jugement

Rfrent
Émetteur------>Message------>Rcepteur
Code
Contact

potique : jeux de mots, jeux sur les sonorits, jeux sur le graphisme du message

Rfrent
Émetteur------>Message------>Rcepteur
Code
Contact

mtalinguistique : le texte claircit le fonctionnement de la langue (dfinitions...)

Rfrent
Émetteur------>Message------>Rcepteur
Code
Contact

phatique : outils propres maintenir le contact (interjections, gallicismes...)

4. Conclusions

Toute communication requiert l'emploi d'un code commun l'metteur et au rcepteur du message dlivr. Le signifi doit tre employ sans ambigut pour que le message soit clair.
Dans la communication par l'image, on s'intresse la composition de l'image, ce qu'elle dnote mais aussi sa valeur symbolique mise en valeur par toutes les connotations qui s'y rattachent.
Dans la communication verbale, on distingue souvent la communication orale de la communication crite. Certains textes, enfin, revtent une valeur littraire et traduisent la vision du monde de leur auteur et sa sensibilit bien plus qu'ils n'ont une fonction utilitaire.







ٱ

...... ٱ
. ...







:


16:12   Profvb en Alexa Profvb en Twitter Profvb en FaceBook xhtml validator css validator


- Profvb - - - -



Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd